Logo

Les Amis-Gyms et Pomy rêvent de médailles

10 septembre 2015

Gymnastique de sociétés – Les Championnats de Suisse reviennent en Suisse romande pour la première fois depuis 1992. A Yverdon, les meilleurs régionaux comptent sur le soutien du public pour briller.

Les Amis-Gymnastes d’Yverdon, au sol, aux Championnats de Suisse 2014. © Piot -a

Les Amis-Gymnastes d’Yverdon, au sol, aux Championnats de Suisse 2014.

Les nombreux gymnastes de la région vont enfin avoir l’occasion de se produire «à la maison». Devant leur public. Ce week-end, Yverdon accueille les Championnats suisses de gymnastique de sociétés, qui ne s’étaient plus déroulés en Suisse romande depuis 1992 (déjà dans la Cité thermale pour les hommes, à Morges pour les femmes). Organisation d’une ampleur «démentielle», dixit les responsables qui la préparent depuis trois ans, doublée d’une compétition qui fait le trait d’union entre sports d’élite et de masse, la manifestation promet son lot d’émotions. D’autant que la FSG Pomy, multiple championne de Suisse à la combinaison d’engins, et les Amis-Gymnastes d’Yverdon, très compétitifs au sol et au mini-trampoline, rêvent d’inscrire leur nom au palmarès.

Ce n’est pas gagné d’avance, tant les sociétés alémaniques sont redoutables. «De manière générale, il n’y a pas de société faible, ni de petit groupe, note Jean-François Martin, membre de l’organisation. Là, il n’y aura que les meilleurs!»

La FSG Pomy, à la combinaison d’engins, à la Coupe des Bains 2015. © Champi -a

La FSG Pomy, à la combinaison d’engins, à la Coupe des Bains 2015.

«Nous restons sur une huitième place décevante l’année dernière, rappelle Pascal Beauverd, un des moniteurs pomérans. Cette fois, nous visons la finale.» Cela fait près de dix ans que sa société compte parmi les meilleures à la combinaison d’engins. Elle compte d’ailleurs quatre titres à son actif (en 2007, 2008, 2011 et 2012). Les Nord-Vaudois comptent sur le soutien du public pour revenir au top. «Nous nous sommes préparés de la même manière que pour une édition au fin fond de la Suisse allemande, assure Pascal Beauverd. Mais sur le moment, on sait qu’il y aura du monde. On va entendre les cris, les applaudissements, et cela va nous faire du bien.»

Forcément, les sociétés régionales auront la foule avec eux. «D’une certaine manière, cela met une pression supplémentaire, avoue Benjamin Payot, responsable du groupe des Amis-Gymnastes. Pour une fois qu’on évoluera à domicile, on ne veut pas décevoir.» Les Aminches sont particulièrement attendus au sol et au saut mini-trampoline, deux disciplines dans lesquelles ils espèrent finir «dans le peloton de tête», selon celui qui est à la fois moniteur et gymnaste. Un objectif atteignable au vu des derniers concours disputés.

Les deux sociétés stars de la région rôdent leur programme depuis longtemps. «Nous travaillons pour la troisième année avec ces musiques et cette disposition, confie Pascal Beauverd. Ces derniers temps, nous avons mis l’accent sur l’alignement et la synchronisation. Nous avons soigné l’impression d’ensemble.» Avec 33 gymnastes engagés, la FSG Pomy présente l’un des groupes les plus nombreux. Un risque, certes, mais qui peut aussi faire la différence. Les Amis-Gymnastes connaissent également leurs productions sur le bout des doigts. Une grosse vingtaine de membres participent aux deux disciplines, tandis que certains se contentent de l’une ou de l’autre.

Si Pomy et les Aminches portent l’essentiel des espoirs régionaux de podium, les sociétés de Chavornay et du Lieu – Vallée de Joux présenteront aussi des productions. De manière générale, les Vaudois ne vont pas manquer l’opportunité de se montrer à domicile: ils comptent la plus importante délégation cantonale, avec 23 sociétés. Avec 141 sociétés engagées, la manifestation ne battra pas le record (142). Par contre, elle explose ceux du nombre de gymnastes participants (plus de 3100) et de productions présentées (300). Des chiffres qui aident à prendre conscience de l’ampleur de la manifestation qui s’annonce.

«C’est simple: ce week-end, en matière de sport, il ne restera rien de libre à Yverdon», explique Eric Morleo, président du comité d’organisation. Le Stade Municipal (en cas de beau temps) et la patinoire sont réquisitionnés pour présenter les productions, tandis que des solutions de repli en salle de gymnastique existent. «Il est clair qu’il nous faudrait des conditions météo clémentes pour bien faire», souligne le responsable.

 

Samedi: qualifications de 8h à 21h15

Dimanche: finales de 9h45 à 12h, puis de 13h30 à 16h.

Programme complet et infos sur: www.smv-css.ch/fr

 

Les chiffres de la manifestation

3 ans de travail pour le comité d’organisation.

23 ans sans Championnats de Suisse en Romandie.

70 juges logés au Gîte du Passant.

141 sociétés présentant entre un et cinq programmes.

300 productions présentées sur le week-end.

450 bénévoles nécessaires (il en faut encore).

1500 personnes logées à Chamblon et en salles de gym.

2000 matelas achetés pour ces personnes.

3100 gymnastes engagés.

4000 repas servis, sans compter les frites et les saucisses.

Lionel Pittet