Logo

Quatre personnes interpellées dans le cadre du meurtre des Quatre-Marronniers

23 novembre 2018 | Edition N°2381

Mercredi, jeudi et vendredi, la Police cantonale a procédé à l’interpellation de plusieurs personnes en lien avec l’homicide perpétré samedi dernier dans le parc des Quatre-Marronniers à Yverdon-les-Bains. Les investigations menées depuis plusieurs jours ont permis d’orienter les recherches et d’identifier plusieurs personnes en lien avec cette affaire, dont l’auteur des coups de feu. Quatre jeunes, dont deux mineurs, ont été placés en détention.

A ce stade de l’enquête, la police a pu établir que la victime avait rendez-vous dans le parc des Quatre-Marronniers, le samedi 17 novembre vers 22h00, pour y vendre de la marijuana. Dans des circonstances que l’enquête devra encore expliquer, la victime a été mortellement blessée d’une balle tirée dans la tête. Malgré l’intervention rapide des secours, le jeune homme est décédé peu après à l’hôpital. La drogue, soit 500 gr de marijuana, a été retrouvée à côté de la victime.

Selon les éléments d’enquête, l’auteur des coups de feu serait le jeune Espagnol de 19 ans, connu des services de police pour des actes de violence, des infractions contre le patrimoine et des infractions à la Loi sur les stupéfiants. Au terme de son audition dans la soirée de mercredi, il a reconnu avoir tiré sur la victime la nuit en question. Un deuxième individu, un Suisse de 21 ans domicilié à Vallorbe a accompagné le tireur le soir en question, lui servant de chauffeur. Il a été interpellé jeudi matin et a reconnu les faits qui lui étaient reprochés. Ces deux personnes ont été gardées en détention à disposition du procureur qui a demandé leur mise en arrestation au Tribunal des mesures de contrainte (TMC). Dans le cadre de cette affaire, deux mineurs de 15 ans domiciliés à La Vallée de Joux ont également été interpellés à leur domicile le vendredi 23 novembre. Ils ont été entendus par les inspecteurs sous l’autorité de la présidente du Tribunal des mineurs afin d’établir leur rôle dans cette affaire. La présidente a également ordonné leur mise en détention provisoire.

Les investigations menées par les enquêteurs sous l’autorité du procureur en charge de cette instruction et de la présidente du Tribunal des mineurs, se poursuivent afin d’établir le déroulement exact des faits et le rôle de chaque protagoniste. Depuis le soir de l’homicide, plus d’une centaine de policiers a été engagée, que ce soit pour des recherches sur les lieux, des perquisitions, des auditions ou des investigations techniques. Plusieurs dizaines de personnes ont été contactées par les enquêteurs, dont plus d’une trentaine entendue par procès-verbal. La Police cantonale vaudoise, le Procureur en charge de l’enquête et la Présidente du Tribunal des mineurs ont pu compter sur l’appui de la Police du Nord vaudois, de Fedpol, de la Police des transports, du CGFR et de la Police cantonale fribourgeoise, que ce soit pour la mise à disposition de spécialistes ou pour des investigations particulières.

Com.