Logo

Les «Beach Bots» à la Cité thermale

31 mai 2016 | Edition N°1753

Yverdon-les-Bains – Les meilleurs ingénieurs en herbe du pays avaient rendez-vous, le week-end dernier à Y-Parc, à l’occasion de la Coupe de Suisse de robotique.

Chaque concurrent a réglé minutieusement son robot avant de le «lâcher» sur la plage artificielle. © Simon Gabioud

Chaque concurrent a réglé minutieusement son robot avant de le «lâcher» sur la plage artificielle.

Nombreux étaient les curieux et les adeptes des nouvelles technologies à avoir fait le déplacement, le week-end dernier au parc scientifique yverdonnois, pour assister au SwissEurobot 2016, la Coupe de Suisse de robotique.

Organisée par Robot-ch, en collaboration avec la Haute école d’ingénierie et de gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD), ainsi que la ville d’Yverdon-les-Bains, cet événement, le 19e du nom, a réuni pas moins de douze équipes nationales et quatre étrangères. Majoritairement formées par des étudiants d’écoles d’ingénierie, les équipes se sont affrontées en duel; le but était de concevoir des robots capables de réaliser un certain nombre de performances sans aucune intervention extérieure. «Cette année, le thème était la plage, lâche l’organisateur de l’événement, Florian Glardon. Le règlement est sorti en septembre dernier. Les équipes ont donc eu environ six mois pour se préparer, construire de toute pièce un robot et le programmer.»

L’expérience, le gain principal

Pas de gain financier mirobolant pour les vainqueurs de la Coupe de Suisse. «Le but premier du concours est de donner l’opportunité aux étudiants et aux ingénieurs en herbe de gagner de l’expérience et de prendre part à un beau projet», conclut l’ancien étudiant de la HEIG-VD.

La finale européenne en ligne de mire

Le Roboter Club Rapperswil a remporté l’épreuve. Les Saint- Gallois, accompagnés de l’équipe ARES, de Burgdorf, et de celle du Centre de formation professionnel de Genève, respectivement 2es et 3es, représenteront la Suisse au Kremlin-Bicêtre, en France, dans deux semaines, à l’occasion de la finale européenne de robotique.

Simon Gabioud