Logo

Les Briscars sourient aux habitués

1 septembre 2016 | Edition N°1819

Football – Ligues régionales Les statuettes qui couronnent les meilleurs acteurs de la saison dernière ont été remises lundi passé à Grandson. Le génial Renato

Briscars 2016 (de g. À dr.): Jean-Marie Cornu (président de Chavornay), Steven Lima (ex-Montcherand), Daniel Katanic (entraîneur de Chavornay II), Aleksandar Ristic (Chavornay), Jasmin Omanovic (entraîneur Azzurri Yverdon), Fatmir Skrijelj (Bosna Yverdon), Olivier Gaillard (Suchy), Renato Provenzano (Grandson) et Daniel Ondrejicka (Grandson). Manquent à l’appel : Philippe Badoux (entraîneur Sainte- Croix), Abraham Keita (ex-entraîneur Donneloye), Christian Leuenberger (entraîneur Donneloye). ©Michel Duperrex

Briscars 2016 (de g. À dr.): Jean-Marie Cornu (président de Chavornay), Steven Lima (ex-Montcherand), Daniel Katanic (entraîneur de Chavornay II), Aleksandar Ristic (Chavornay), Jasmin Omanovic (entraîneur Azzurri Yverdon), Fatmir Skrijelj (Bosna Yverdon), Olivier Gaillard (Suchy), Renato Provenzano (Grandson) et Daniel Ondrejicka (Grandson). Manquent à l’appel : Philippe Badoux (entraîneur Sainte- Croix), Abraham Keita (ex-entraîneur Donneloye), Christian Leuenberger (entraîneur Donneloye).

Provenzano, le buteur Aleksandar Ristic et l’irréductible FC Suchy Sports, via son «ancien» Olivier Gaillard, ont complété leur collection de récompenses.

L’édition 2016 des Briscars a fait exploser les scores. Exactement 6265 votes ont été comptabilisés, à la fin du dernier championnat, à l’heure d’élire les lauréats -parmi trente nominés dans dix catégories- des statuettes du football des talus nord-vaudois. Du jamais vu !

La sixième cérémonie de remise des Briscars s’est déroulées dans une ambiance décontractée lundi passé, à l’Hôtel du Lac de Grandson, tout juste rénové. On osera parler d’une édition d’habitués, puisque, par exemple, le buteur de Chavornay Aleksandar Ristic a reçu sa troisième récompense. Suchy a continué son carton, remportant une cinquième statuette grâce à l’inamovible Olivier Gaillard, meilleur second rôle.

Renato Provenzano est le grand vainqueur des Briscars 2016. Le Grandsonnois est entouré du directeur de La Région, Isidore Raposo, et de Ludovic Herren, hôte de la cérémonie qui s’est déroulée à l’Hôtel du Lac, dans la Cité d’Othon. ©Michel Duperrex

Renato Provenzano est le grand vainqueur des Briscars 2016. Le Grandsonnois est entouré du directeur de La Région, Isidore Raposo, et de Ludovic Herren, hôte de la cérémonie qui s’est déroulée à l’Hôtel du Lac, dans la Cité d’Othon.

Mais la véritable vedette de la soirée a été Renato Provenzano. Le génial joueur du FC Grandson-Tuileries, nommé meilleur assistant réalisateur l’année précédente, a été sacré meilleur acteur de la saison écoulée. «Si j’ai pu remporter ces deux distinctions, c’est grâce à tous mes coéquipiers», a humblement déclaré le Bocan, vivement applaudi par ses pairs.

Il convient également de souligner le carton réalisé par Chavornay Sports, qui a raflé trois Briscars. Les Corbeaux ont même transféré l’un des briscarisés, puisque l’ancien meneur de jeu de Montcherand Steven Lima (meilleur assistant réalisateur) a rejoint en Courtes-Raies durant le mercato estival.

 

L’entraîneur Philippe Badoux est venu chercher la statuette remportée par le FC Sainte-Croix/ La Sagne avec sa fille, Laetitia. ©Michel Duperrex

L’entraîneur Philippe Badoux est venu chercher la statuette remportée par le FC Sainte-Croix/ La Sagne avec sa fille, Laetitia.

Le palmarès Meilleur film

1. Azzurri Yverdon IA (42%).

2. Vallorbe-Ballaigues (38%).

3. Orbe II (20%).

 

Meilleur film d’auteur

1. Chavornay (47%). 2. Sainte-Croix II (27%). 3. Yvonand II (26%).

 

Olivier Gaillard a remporté un Briscar -remis par Marc Fragnière (à dr.)- à l’âge respectable de 38 ans ! De quoi rendre très fier le fils du footballeur de Suchy. ©Michel Duperrex

Olivier Gaillard a remporté un Briscar -remis par Marc Fragnière (à dr.)- à l’âge respectable de 38 ans ! De quoi rendre très fier le fils du footballeur de Suchy.

Meilleur acteur

1. Renato Provenzano (Grandson-Tuileries, 62%). 2. Aurélien Trarbach (Vallorbe-Ballaigues, 25%).

3. Mickaël Biron (Champagne, 13%).

 

 

 

Meilleur second rôle

1. Olivier Gaillard (Suchy, 50%).

2. Arnaud Vialatte (Yverdon II, 43%).

3. Nemanja Stanojevic (Champagne, 7%).

 

Abraham Keita, l’exbinôme de Christian Leuenberger sur le banc FC Donneloye, a reçu sa récompense à nos bureaux. ©Michel Duperrex

Abraham Keita, l’exbinôme de Christian Leuenberger sur le banc FC Donneloye, a reçu sa récompense à nos bureaux.

Meilleur espoir

1. Fatmir Skrijelj (Bosna Yverdon, 53%).

2. Boris Dreher (Rances, 38%). 3. Nelson Lupede (Baulmes, 9%).

 

Meilleur réalisateur

1. Aleksandar Ristic (Chavornay, 45%).

2. Danilo Patricelli (Yverdon II, 37%). 3.

Nicolas Thuillard (Chavannes-le-Chêne, 18%).

 

Meilleur assistant réalisateur

1. Steven Lima (Montcherand, 52%).

2. Loïc Gurtner (Thierrens II, 26%). 3. Emir Omerovic (Valmont IA, 22%).

 

Meilleure affiche

1. Chavornay – Sainte-Croix 5-2 (39%).

2. Champvent – Orbe 3-2 (34%).

3. Rances• Montcherand 2-1 (27%).

 

Meilleur producteur

1. Le duo Abraham Keita – Christian Leuenberger (Donneloye, 39%).

2. Sébastien Guex (Rances, 35%). 3. Bruno Gomes (Orbe I et II, 26%).

 

Meilleure histoire originale

1. Quand le but de Daniel Ondrejicka passe à Téléfoot (47%).

2. Quand Michael Fahrni passe la première mi-temps dans le train (34%).

3. Quand Dario Blanc a découvert le foot des grands en trois minutes (19%).

 

Briscar d’honneur, décerné par la rédaction :

FC Donneloye, pour avoir remporté le classement fair-play national, grâce à toutes ses équipes.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Manuel Gremion