Logo

Les cadres sont restés

3 juillet 2020 | Edition N°2751

Le contingent d’Yverdon Sport pour la saison prochaine a pris forme. Le président Mario Di Pietrantonio veut une équipe tournée vers l’offensive.

Yverdon Sport a survécu aux événements du printemps. La promotion lui a été refusée sur le terrain et dans les coulisses? Mario Di Pietrantonio est convaincu de bâtir une équipe plus forte encore que celle de la saison passée. Avec des cadres qui sont restés fidèles, et l’ensemble des joueurs «qui ont la rage», assure le président, remotivé.

Le boss d’YS a-t-il réussi à faire plus avec moins, lui qui a diminué le budget d’une formation qui reste la mieux nantie de Promotion League? «On a renégocié et resigné chaque contrat, staff compris, assure-t-il, désireux de voir son équipe tournée résolument vers l’offensive. Les discussions se sont franchement bien déroulées.» Le contingent passera également de 27 hommes (le troisième gardien, Marc Roux, compris) lors du précédent championnat à 22 éléments cette fois-ci.

Dans les buts, Kevin Martin sera toujours là. Valmir Sallaj s’en étant allé, des discussions ont cours pour trouver une doublure à l’ex-Lausannois.

Sur la piste d’un latéral et d’un demi

La défense centrale pourra toujours compter sur le capitaine Mustafa Sejmenovic, sur Sébastien Le Neün et sur Adriano De Pierro. Sur les flancs, le polyvalent Muamer Zeneli, Franck Nioby (de retour de maladie; il faudra jauger son état de forme) et Raphaël Glauser ont rempilé. S’y ajoute l’arrivée déjà annoncée d’Axel Danner, capitaine de Stade-Lausanne-Ouchy, en Challenge League. Enfin, les discussions sont à bout touchant avec un arrière gauche évoluant à un niveau supérieur, capable également d’évoluer dans l’axe. Ce qui fait dire au président qu’il aura les meilleurs latéraux de la division, capables d’apporter beaucoup dans le jeu vers l’avant.

Au milieu de terrain, Nehemie Lusuena, Ali Kabacalman et Hugo Fargues poursuivent l’aventure. Le jeune Neuchâtelois Steve Tokam (20 ans), formé à Young Boys et international suisses M15 à M19, est à l’essai. «On recherche encore un demi d’impact. Il s’agira d’un 6 ou d’un 8. On doit encore en discuter. On n’est pas pressés», assure Mario Di Pietrantonio.

Retour prévu d’Eleouet

En ce qui concerne le secteur offensif, Yverdon Sport a conservé ses atouts que sont Norman Peyretti, Ninte, Ridge Mobulu, Fabio Morelli et Gentian Bunjaku, arrivé l’hiver passé de Vevey. Lui aussi débarqué durant le mercato de mi-saison, le centre-avant Sergio Cortelezzi est sur le point de prolonger. «Il est là. On va régler ça ces jours, il s’agit d’une question de virgule», assure le président.

L’offensive des Verts récupérera aussi, une fois le championnat de Challenge League terminé à la fin juillet, Allan Eleouet. Prêté à Stade-Lausanne-Ouchy cette saison, l’Yverdonnois fera son retour au stade municipal. Il est encore lié à YS pour deux années.

Comme annoncé dans nos colonnes, Jean-Michel Aeby est toujours l’entraîneur d’Yverdon Sport. Son assistant Amar Boumilat s’occupera également de la préparation physique de l’équipe, en lieu et place de Loïc Besançon. Enfin, Philippe Demarque a rejoint le comité en tant que directeur de la formation, alors que Meldin Sinanovic prend en charge les événements, les VIP et le sponsoring.

«On aura une première équipe plus forte et plus offensive, une magnifique deux avec des anciens pour encadrer les jeunes, et la tribune du stade est prête (réd: le nouveau restaurant devrait l’être à la fin de l’été). On prépare d’autres nouveautés. La saison 2020-2021 sera un grand cru à Yverdon», promet Mario Di Pietrantonio, désireux de rassurer les supporters après les aléas des derniers mois.

 

Onze départs

Afin de réduire l’effectif, le staff technique yverdonnois a dû opérer plusieurs choix, parfois délicats, d’autres fois plus évidents. Le club s’est notamment séparé du défenseur central François Marque (qui n’a joué qu’un quart d’heure la saison passée), du latéral Kevin Djacko, et de l’attaquant Jules Haabo (blessé durant et depuis la préparation estivale 2019).

Le polyvalent Shaho Maroufi et le latéral gauche Belly Vumbi ne seront, eux non plus, plus là à la reprise. Tous deux pourraient, selon les échos, rebondir auprès de leur ancien coach Anthony Braizat au Stade Nyonnais. Itou du demi Bruno Caslei, également pressenti à Colovray.

Le milieu Florian Gudit a annoncé il y a plusieurs semaines qu’il s’en retournait au foot amateur, à la «deux» d’YS, en 2e ligue, où il officiera également comme entraîneur assistant. Le gardien Valmir Sallaj est, pour sa part, retourné à Delémont, en 1re ligue. Le n° 3 devant les buts, Marc Roux, qui a surtout évolué avec la «deux», range ses gants.

Sans «Bobo» ni Di Nardo

Le centre-avant Alessandro «Bobo» Ciarrocchi n’a pas été prolongé par YS. Il pourrait être une option à l’autre bout de la plaine de l’Orbe, pour le FC Bavois.

Finalement, Pietro Di Nardo, arrivé durant l’hiver de Xamax, en Super League, n’a pas non plus été conservé. Il n’a disputé que des matches amicaux avec YS. «Je n’ai pas été très convaincu», glisse simplement Mario Di Pietrantonio.

Manuel Gremion