Logo

Les EHNV s’installeront à Y-Parc

30 avril 2015

Yverdon-les-Bains – Après des mois de discussion, les Etablissements hospitaliers pourront implanter leur administration dans les anciens locaux de Cablecom.

De g. à dr.: (assis) André Perret, président des EHNV, Jean-Daniel Carrard, syndic d’Yverdon, Pierre-Luc Maillefer, vice-président d’Y-Parc, (debout) Pascal Cotter, directeur général adjoint des EHNV, Jean- François Cardis, directeur général des EHNV, Yves Martin, secrétaire municipal adjoint d’Yverdon, et Sandy Wetzel, directeur d’Y-Parc. © Michel Duperrex

De g. à dr.: (assis) André Perret, président des EHNV, Jean-Daniel Carrard, syndic d’Yverdon, Pierre-Luc Maillefer, vice-président d’Y-Parc, (debout) Pascal Cotter, directeur général adjoint des EHNV, Jean- François Cardis, directeur général des EHNV, Yves Martin, secrétaire municipal adjoint d’Yverdon, et Sandy Wetzel, directeur d’Y-Parc.

Les sourires étaient de mises, hier après-midi, à l’Hôtel de Ville d’Yverdon-les-Bains. Les représentants de la Commune, d’Y-Parc et des Etablissements hospitaliers du Nord vaudois (EHNV) étaient réunis pour signer une convention autorisant ces derniers à implanter, d’ici à la fin de l’année, leurs services administratifs au parc technologique, dans les anciens locaux occupés par Cablecom. Et ceci pour une durée de cinq ans, le temps de faire aboutir leur projet d’agrandissement de l’hôpital.

Du côté des EHNV, on ne cache pas sa satisfaction. «Nous avons rapidement besoin de surfaces supplémentaires pour les soins, explique leur président André Perret. La seule solution est de déplacer l’administration, qui occupe 1000 m2, pour les mettre à disposition de cabinets médicaux.» Les recherches effectuées dans la région n’ont pas permis de trouver d’autres locaux que ceux d’Y-Parc.

Tout n’a pourtant pas été simple dans ce dossier, les EHNV ayant, en premier lieu, l’année passée, reçu une réponse négative, leurs activités ne correspondant pas au règlement d’affectation du parc technologique, dédié à la recherche. Un changement de majorité à la Municipalité plus tard, la situation est débloquée. «Nous ne pouvions pas ne pas répondre aux préoccupations des EHNV, partenaires incontournables et plus grand employeur de la région», souligne le syndic Jean-Daniel Carrard.

En contrepartie de cette dérogation au règlement, les EHNV se sont engagés à développer, sur le site d’Y-Parc, des activités de recherche et de développement, en partenariat avec les entreprises présentes. «Il y a des synergies à créer entre les métiers de l’ingénierie et du médical», se réjouit Sandy Wetzel, directeur du parc technologique. Et de lancer sous la forme d’une boutade: «Et qui sait? Peut-être que dans cinq ans, les EHNV auront envie de rester chez nous…» Yan Pauchard

 

Yan Pauchard