Logo

Les forains sont de retour en ville malgré l’annulation de l’Abbaye

9 juin 2021

Avec la suppression des fêtes populaires, et toutes les contraintes de sécurité imposées par la pandémie, on les avait presque oubliés. Mais les manèges qui font le bonheur des petits et des plus grands sont de retour. Si l’Abbaye d’Yverdon n’aura pas lieu cette année, les forains, eux, sont au rendez-vous dans les jardins du Benno Besson et une partie de l’allée Auguste-Fallet. Et la Municipalité les a autorisés à travailler durant deux week-ends, histoire de permettre aux Yverdonnois et à leurs hôtes d’en profiter pleinement.

«Depuis mars de l’année dernière, cela a été assez difficile. On a pu retravailler trois semaines en septembre à Lausanne, puis tout a été mis à l’arrêt», explique Charly Brügger, enfant d’Yverdon qui a intégré la grande famille des forains très jeune.

Grâce au Luna Park de Lausanne, puis plus récemment à Genève, les forains reprennent progressivement leurs activités, tout en respectant les mesures sanitaires. «Cela ne pose pas de problème, parce que les gens sont habitués. Ils portent le masque et respectent tout naturellement les distances», explique ce forain.

Et d’ajouter: «A Genève, c’était impressionnant de voir l’affluence. C’est comme si les gens nous attendaient depuis longtemps. Les fêtes reviennent et c’est bon pour nous. On a certes bénéficié d’aides comme d’autres secteurs économiques, mais c’est l’inactivité qui nous a fait souffrir le plus.»

Isidore Raposo