Logo

Les jambes au sport, la tête aux études

11 avril 2014

Triathlon – Valentin et Sylvain Fridelance, les deux athlètes de pointe du club yverdonnois, débutent leur saison ce week-end au Portugal. Le point.

Gagner en reconnaissance pour l’un, se rendre aux Championnats d’Europe juniors pour l’autre. Les ambitions des frères Fridelance suivent une courbe logique année après année, alors qu’ils vont prendre tous deux leur premier départ de la saison au Portugal, en Coupe d’Europe, ce weekend.

Les triathlètes du Tryverdon seront ainsi directement dans le vif du sujet, pour de prochains mois qui s’annoncent chargés, avant tout sur le plan des études pour tous deux. Ce qui ne les empêchera pas de courir.

 

Valentin Fridelance

Valentin Fridelance

Valentin, l’aîné, devrait arriver au bout de ses études universitaires cet hiver. De quoi dégager l’horizon. «Je vais ensuite repousser mon HEP, afin de faire une année d’armée, puis deux saisons lors desquelles je me consacrerai uniquement au sport, sinon je ne le ferai jamais, commente le jeune homme de 22 ans. Et j’ai vraiment envie de tenter ma chance.»

Cette saison, soit jusqu’au mois de septembre, il s’alignera sur les courses de la Pro League suisse, ainsi que sur quelques manches de Coupe d’Europe ou internationales. Entre six et dix épreuves, dont il doit encore sélectionner une partie. «L’idée est d’essayer de réintégrer les cadres nationaux petit à petit, en réalisant de bonnes performances sur le circuit suisse. Mais, attention, j’ai des examens à préparer», tempère le sportif de Saint-Barthélémy.

Pour se montrer, il comptera sur les progrès réalisés en course à pied. «Je pense y avoir atteint un niveau que je n’avais jamais eu jusque-là.» Et c’est avant tout à Genève, la plus belle vitrine de son programme, qu’il souhaite exprimer tout son potentiel.

 

Sylvain Fridelance

Sylvain Fridelance

Après le Triathlon de Quarteira de ce week-end, Sylvain, le cadet, s’en ira à Majorque avec l’équipe de Suisse. Il y sera le seul junior avec l’élite nationale de la discipline. Il enchaînera ensuite les courses, tout en jonglant avec ses examens du gymnase, prévus en juin.

Une échéance qui arrivera en même temps que les Championnats d’Europe de Kitzbühel, où l’athlète de 18 ans compte bien mettre les pieds. Pour cela, il devra gagner sa place lors d’une course en Allemagne : deux sésames seront distribués parmi les cinq candidats helvétiques.

Sylvain Fridelance fait partie des deux favoris pour en obtenir un.

Dans sa dernière année juniors, il va forcément viser haut. «Mais je vais déjà voir la forme de ce weekend avant de fixer les objectifs suivants », coupe-t-il. C’est que, longtemps malade durant l’hiver, il a vu sa préparation être perturbée, notamment en course à pied. «Je pense, par contre, que le travail effectué en natation m’a permis de progresser », glisse-t-il. Ce qu’il pourra vérifier dès ce week-end, entre deux révisions pour sa matu.

 

 Circuit suisse réduit

La Pro League suisse 2014 ne compte que quatre courses au programme (contre environ le double l’an passé): en Thurgovie, à Sempach, à Genève et à Nyon pour les hommes. Côté féminin, le Triathlon d’Yverdon (7 septembre) fait office de quatrième manche à la place de l’épreuve thurgovienne. «C’est pour dynamiser le circuit, que tout le monde soit là à chaque course et augmenter le prize money», résume un Valentin Fridelance peu convaincu par cette diminution.

Manuel Gremion