Logo

Les opposants à la 5G ont fait des émules

14 octobre 2019 | Edition N°2601

 

Avec 720 signatures, l’Association de quartier des Isles a réussi son pari au-delà de ses attentes.

La mise à l’enquête pour l’installation d’une antenne 5G à la rue des Moulins a provoqué une vague d’oppositions (lire La Région du 3 octobre). Car avec 720 paraphes récoltés en trois semaines, l’Association de quartier des Isles a dépassé ses attentes. Elle a clairement montré aux autorités que les habitants ne voulaient pas de cette nouvelle technologie. Les paraphes ont été remis vendredi à 11 heures au greffe.

Si la résistance s’organise au niveau local, elle est soutenue par l’association Frequencia, qui lutte contre les rayonnements non ionisants au niveau national, dont l’Yverdonnoise Tamlin Schibler-Ulmann est coprésidente. Celle-ci est prise dans un tourbillon médiatique. «Avec Olivier Bodenmann et Patricia Bechaalany, nous avons été approchés pour une interview samedi par NTV, une télévision russe qui compte 150 millions de téléspectateurs! Cela semble un peu surréaliste, mais nous sommes très heureux de voir l’important écho international que suscite notre mouvement. La manifestation à Berne a été partagée par Euronews USA, l’Australie, la Bulgarie, les Emirats arabes unis et d’autres encore!» se réjouit-elle.

Relevons aussi qu’une étude européenne, publiée le 9 octobre, s’inquiète des risques accrus de piratage en matière de cyber­sécurité. De quoi amener encore de l’eau au moulin des opposants.

Dominique Suter