Logo

Les travaux inquiètent les commerçants

25 mars 2015

Yverdon-les-Bains – Les travaux à la rue des Moulins dureront jusqu’au mois d’août. Les riverains craignent pour leurs affaires.

Antoine Cano, qui tient le Kiosque des Moulins, a perdu 40% de sa clientèle depuis la fermeture de la route. © Michel Duperrex

Antoine Cano, qui tient le Kiosque des Moulins, a perdu 40% de sa clientèle depuis la fermeture de la route.

Une partie de la rue des Moulins, à Yverdon-les-Bains, est fermée depuis la semaine dernière. Elle restera en chantier jusqu’à la fin du mois d’août pour permettre de rénover les infrastructures devenues trop vétustes. «Au bout de la rue, le câble électrique date de 1950», explique Jean-Marc Sutterlet, responsable du réseau électrique au Service des énergies de la Cité thermale, avant de préciser que des fuites d’eau et de gaz ont été constatées.

Moins de passage

Il n’empêche que, malgré leur nécessité, ces travaux ne plaisent pas à tout le monde, et que les commerçants s’inquiètent. «Ils ne pouvaient pas plus mal tomber, c’est entre juillet et août que je fais le plus de chiffre. C’est une claque. J’ai perdu 40% de ma clientèle depuis qu’ils ont fermé la route, la semaine dernière», explique Antoine Cano, qui tient le Kiosque des Moulins depuis 8 ans. Le boulanger Rocco Sorge fait le même constat. «Le matin, les gens ont pour habitude de s’arrêter en voiture et d’acheter leur petit-déjeuner, mais là, ils ont dû trouver une autre route, fait-il remarquer. En cinq mois, je pense que j’aurai un manque à gagner de cent mille francs. Je ne sais pas comment je vais faire.»

Le passage est également important pour certains coiffeurs de la rue. «Les femmes nous appellent pour avoir un rendez-vous et nous leur expliquons qu’elles peuvent accéder au parking du Midi, mais nous avons en moyenne quatre clients masculins par jour qui s’arrêtent en passant devant chez nous», explique Catherine Glauser de Ça décoiff’s en constatant que depuis la semaine dernière, elle n’en a reçu aucun.

«Ha non, mais là, ça ne va plus du tout, s’énerve Tommy Rubin de Bicycles Shop en constatant qu’il y a un gros trou sur la chaussée devant sa vitrine. On n’a reçu aucune information, je ne savais même pas combien de temps allaient durer ces travaux.»

Manque d’infomations

«Nous avons pourtant envoyé plusieurs lettres aux propriétaires pour les informer de ce chantier et pour les inviter à profiter de l’ouverture de la route pour rénover leurs branchements», explique Olivier Schmid, chef du bureau technique du Service des énergies. Malgré ces courriers, beaucoup de commerçants n’étaient pas au courant de l’imminence de l’opération. «J’ai appris ce qui se passait en lisant le journal», commente Antoine Cano.

«Il arrive que, lors de travaux d’envergures, nous soyons invités par des groupes de travail pour mettre en place des solutions avec les commerçants, explique Laurent Gabella, président de la Société industrielle et commerciale d’Yverdon-les-Bains, Grandson et environs. Mais ce n’est pas systématique et là, personne ne l’a fait.»

Muriel Aubert