Logo

L’espoir suisse Adrien Briffod gagne en élite à Yverdon

4 septembre 2017 | Edition N°2073

Triathlon – Le Veveysan a devancé Sven Riederer, hier, à l’occasion d’une édition record pour l’épreuve, en matière de participation. Jolanda Annen s’est imposée chez les dames.

Record de fréquentation à Yverdon-les- Bains! ©Champi

Record de
fréquentation
à Yverdon-les-
Bains!

Des quelque 892 participants (un record) de l’édition 2017 du Triathlon d’Yverdon, c’est Adrien Briffod qui a laissé la plus forte impression, hier. Le Veveysan s’est, en effet, imposé dans la catégorie reine -la National League élite- en 1h02’51. Le grand espoir s’est même offert le luxe de battre Sven Riederer (2e à 12 secondes), lequel s’est consolé en remportant le classement général annuel devant… Adrien Briffod.

«Je devais absolument gagner aujourd’hui (ndlr : hier) et Sven ne devait pas faire mieux qu’une troisième place, expliquait le sociétaire du Team Atlet. Cela n’a donc pas suffi, mais il s’est montré plus régulier que moi durant la saison. Je suis néanmoins content de ma performance.»

Sortie de l’eau pour les concurrents qui se sont élancés hier matin. ©Champi

Sortie de l’eau pour les concurrents qui se sont élancés hier matin.

Celui qui a terminé sur le podium (3e) des derniers Championnats du monde M23 de duathlon reconnaissait être arrivé fatigué à Yverdon. «J’ai vécu une course difficile à Stockholm la semaine d’avant. J’ai donc axé ma préparation sur la récupération. J’ai d’ailleurs fait la différence lors de la course à pied, en fin d’épreuve, alors que j’étais mal parti en natation.» Rotterdam est son prochain objectif. «Pour ma dernière saison en M23, je compte décrocher un podium lors des Championnats du monde, dans une dizaine de jours. Je vise également un diplôme olympique, en 2020, à Tokyo.»

A noter l’absence du professionnel du Tryverdon Sylvain Friedelance, qui participait à la finale du Grand Prix français de D1.

L’Yverdonnoise Chloé Vaucher a fini 9e en short distance. ©Champi

L’Yverdonnoise Chloé Vaucher a fini 9e en short distance.

Côté féminin, la victoire est revenue à Jolanda Annen, en 1h08’33, avec une marge de 1’34 sur sa dauphine. L’Uranaise a même réalisé le doublé, puisqu’elle s’est aussi adjugé le classement général 2017. «J’ai réalisé une bonne course, mais c’était dur, relevait-elle. Je suis sortie de l’eau en tête. Un petit groupe de cinq s’est rapidement formé en cyclisme et nous avons pu faire le break. J’ai perdu un peu de temps lors du second passage à la zone de transition. J’ai donc dû pousser fort pour revenir lors de la course à pied.» L’actuelle 10e en World Series se rendra également aux Pays- Bas, du 14 au 17 septembre prochain. «J’espère terminer dans le top 15.»

 

Plus fort que les crampes

 

Vainqueur, Théo Harnischberg sourit à pleines dents. ©Champi

Vainqueur, Théo Harnischberg sourit à pleines dents.

Dans les autres principales catégories, Julian Sackmann a triomphé au sprint sur la distance olympique, en 1h59’48. Il a battu de huit secondes le Bullois Leandro Glardon.

«J’ai souffert de crampes lors des deux premières boucles en course à pied. Une fois qu’elles sont passées, je sentais que j’avais encore des forces pour aller chercher la victoire, relevait le Zurichois. Les conditions étaient parfaites, notamment pour ma discipline forte, la natation, car il n’y avait pas trop de vagues. J’ai également pu profiter du bon travail collectif du groupe dans lequel je me trouvais lors de la partie à vélo.» Chez les femmes, c’est également une Zurichoise qui a gagné. Lina Miglar a remporté l’épreuve en 2h18’14.

Enregistrer

Chris Geiger