Logo
Un lion ne meurt jamais
©Michel Duperrex

Un lion ne meurt jamais

17 novembre 2017 | Edition N°2126

Football – Djibril Cissé était présent, mercredi après-midi, à la librairie Payot d’Yverdon-les-Bains, pour dédicacer son autobiographie sortie il y a deux ans.

Les fans et autres curieux se sont succédé toute la journée, mercredi, pour côtoyer Djibril Cissé. ©Michel Duperrex

Les fans et autres curieux se sont succédé toute la journée, mercredi, pour côtoyer Djibril Cissé.

«Malgré les obstacles et les blessures, ce sportif attachant a toujours su trouver le chemin des filets. Le meilleur pied droit du monde joue actuellement au SC Bastia.» N’en déplaise à un grand distributeur proposant «Djibril Cissé : un lion ne meurt jamais», l’autobiographie du célèbre buteur français, le résumé de l’ouvrage est, aujourd’hui, quelque peu dépassé. Et, puisque la star tricolore évolue désormais à Yverdon Sport -vous l’aurez corrigé par vous-même-, ce n’est pas un hasard si l’attaquant s’est rendu, mercredi, à la librairie Payot de la ville, pour dédicacer son livre, deux ans après sa sortie.

Désireux de marquer l’anniversaire de son recueil et de faire profiter ses fans de la région de sa disponibilité, le centre-avant a vu se succéder admirateurs, connaisseurs et curieux, enfants comme adultes, deux heures durant. Certains débarquant directement avec le précieux sésame, d’autres optant pour un achat sur place, et plusieurs préfèrent simplement échanger deux mots avec le vainqueur de la Ligue des champions 2005, avant de ressortir sur la place Pestalozzi avec un immense sourire.

 

Sur tous les tableaux

 

«L’idée, à travers cette biographie, c’était de pouvoir continuer à partager avec les fans après ma carrière de footballeur, explique le joueur révélé par l’AJ Auxerre. Même si les choses ont fait que j’ai pu, finalement, recommencer à jouer après une absence prolongée.» L’homme aux déjà quinze réussites en Promotion League s’est entouré d’un auteur pour donner vie à ses idées sur papier. «On se prend vite au jeu. On pense à une anecdote, une autre, ainsi de suite, et les pages filent», raconte encore l’ancien international français.

Djibril Cissé le sait : il n’est pas éternel. D’ici six mois, peut-être douze de plus, il devra définitivement quitter les terrains. Et si l’homme se diversifie -outre son livre, il a créé sa marque de vêtement (Mr Lenoir) et il s’est également lancé dans la musique-, ce n’est pas un hasard. «Je pense à ce qui viendra ensuite, bien sûr.»

D’ici-là, ses fans devraient pouvoir le voir encore traumatiser quelques défenseurs. Cela pourrait aussi dépendre des résultats d’Yverdon Sport, dont le très attendu déplacement à Kriens, demain.

Enregistrer

Enregistrer

Florian Vaney