Logo

Marie-Brigitte Ceppi récompensée

21 septembre 2012

Ses talents de peintre sur porcelaine sont reconnus depuis longtemps, mais un modèle de peinture sur verre lui a permis de frapper très fort. Grâce à lui, l’Yverdonnoise a gagné deux rubans d’or à San Francisco!

Marie-Brigitte Ceppi présente le vase en porcelaine qui lui a permis de triompher.

Marie-Brigitte Ceppi, Yverdonnoise d’adoption, a découvert la peinture sur porcelaine un peu par hasard. C’est après son mariage, alors qu’elle cherche une occupation, qu’elle découvre cet art par le biais d’une collègue à son mari. Dès lors elle s’inscrit aux cours de l’Ecole-club Migros et en quelques années, elle acquiert une technique incroyable et ouvre rapidement son premier atelier-magasin à Yverdon. Dès 1994, Marie-Brigitte Ceppi commence à gagner des prix dans le monde entier, notamment en Espagne, en Italie et aux Etats-Unis pour n’en citer que quelques-uns.

Un talent incontesté et incontestable, lui est reconnu. Mais c’est récemment qu’elle a frappé très fort, lors du concours biennal de l’International Porcelain Artists and Teachers à San Francisco, en raflant deux rubans d’or. Certes, ce ne sont pas ses premières médailles d’or, mais c’était la première fois qu’elle présentait un modèle de peinture sur verre. «Je ne m’y attendais pas du tout, je n’étais même pas sûre de participer, à tel point que je n’avais pas de billet pour la cérémonie de remise des prix», un comble!

« J’aime peindre avec mes élèves »

Modeste, Marie-Brigitte Ceppi fonctionne à l’envie, toujours à la recherche de nouvelles techniques, elle ne fait les choses que lorsque cela l’intéresse réellement. Pour ce concours, elle a présenté deux pièces: un vase en porcelaine sur lequel elle a peint des insectes, un véritable travail d’orfèvre et une peinture sur verre représentant une poupée et des papillons. Des pièces, qui bien que n’étant pas en adéquation avec le style américain, ont su convaincre les trois juges. Malgré l’incroyable succès qu’elle rencontre, Marie-Brigitte Ceppi n’a jamais souhaité une carrière purement artistique: «Je veux être chez moi, moi ce que j’aime c’est peindre avec mes élèves», explique-t-elle. Un plaisir, qui la pousse à toujours en apprendre plus pour transmettre le meilleur à ses élèves. Quant au prochain concours, Marie-Brigitte Ceppi sera à Vancouver en 2014 pour l’International Porcelain Artists and Teachers et plus surprenant elle sait déjà ce qu’elle y présentera: «Je sais déjà que je vais faire une pièce sur le thème du sport.»

Pour les curieux qui souhaiteraient admirer de plus près ses œuvres, elle sera en octobre au 20e Salon international des peintres sur porcelaine et sur verre à Lausanne, où elle fera des démonstrations. Elle sera également présente en novembre à la Fondation Pierre Gianadda à Martigny pour une exposition consacrée à l’art sur porcelaine, faïence et verre.

Ana Mendonça