Logo

Nouveau «Paris» gagné

6 avril 2020 | Edition N°2717

France - Le Baulméran Antony Trice a passé avec brio l’étape des KO de l’émission The Voice, diffusée samedi sur TF1, se hissant en demi-finale.

L’aventure continue pour Antony Trice, le Baulméran de The Voice, qui a franchi l’écueil des KO en différé samedi soir sur TF1, s’invitant pour la demi-finale, prévue en direct du Palais des Sports de Paris à une date inconnue, coronavirus oblige. émotions intenses.

«Lors de ces KO, chaque coach doit qualifier trois de ses sept protégés. Mon tour venu, en 6e position du team de Marc Lavoine, depuis les coulisses j’ai entendu Nikos Aliagas dire au public qu’il ne restait qu’une place à attribuer, confie Antony Trice. Ils n’allaient pas faire chanter le 7e pour rien et, sans songer qu’il s’agissait en plus d’Ifè, je me suis dit que c’était foutu pour moi. J’y suis allé décontracté, en me disant vis ton truc, oubliant même que Marc pouvait buzzer.»

Or Marc Lavoine a appuyé sur le bouton rouge, devant un Pascal Obispo (coach d’une autre équipe) jubilant sur son siège, poing levé et une fois encore conquis. Anthony Cornu – son nom dans la vie civile – n’en est pas revenu. Surtout qu’Ifè a aussi eu droit à un buzz. Comble de la pression, les quatre élus ont dû revenir sur scène pour être départagés.

Reprise de Louane

Grâce à son interprétation de Si t’étais là, de Louane, Antony, à la voix prenante quand elle est feutrée ou qu’elle harangue les foules, a été retenu, au grand dam de Louise Combier, restée sur le carreau. «Perso, j’avais un faible pour Loïs, avec qui je composais une jolie bande de potes dans les coulisses et à l’hôtel, en compagnie de Ryadh, de l’équipe d’Amel Bent, et de Tom Rochet, de celle de Pascal Obispo.»

Le Nord-Vaudois reste ainsi dans les bons plans de Marc Lavoine, qui lui avait demandé de tout lâcher lors de ces KO, tout allant se jouer au millimètre. «Il m’a répété que je le touche par ma sensibilité, que je suis un peu comme lui. Que je le frappe en plein coeur quand je chante. Certes, on le voit peu, mais à notre retour à la maison, il nous a appelés plusieurs fois. Et avant les répétitions, prévues à 10h, il lui arrivait de venir avec un café-croissants, pour mieux faire connaissance.»

Le Suisse de la cuvée 2020 va maintenant devoir choisir la chanson de sa demi-finale, «en accord avec la production et Marc». Crucial, car Antony admet un faux pas, en battles sur un titre imposé. Par chance sans conséquence.

Patrick Wurlod