Logo

On s’était dit rendez-vous dans quinze ans

4 juillet 2019 | Edition N°2532

Yverdon-les-Bains – Le Coup du Milieu revient après quinze ans d’absence. Le 13 juillet, des concerts et des bars animeront à nouveau la place de l’Amitié.

«On s’était dit rendez-vous dans dix ans, même jour, même heure, mêmes pommes», chantait Patrick Bruel. Jean-Marie Bercoli, le patron du Seven Café, à Yverdon-les-Bains, pourrait fredonner le même refrain, à quelques années près. Quinze ans après la dernière édition du Coup du Milieu, il a décidé de relancer la manifestation qui a fait battre le cœur de la place de l’Amitié entre 1998 et 2004. Le 13 juillet prochain, de 17h à minuit, des concerts et des bars animeront à nouveau le lieu et les rues adjacentes.

«On attendait ce Coup du Milieu avec impatience, se souvient Jean-Marie Bercoli. On posait une scène sur la fontaine et il y avait des bars autour. La place était pleine de monde, on ne pouvait plus passer!» Une époque dont le restaurateur garde une certaine nostalgie. Et il n’est pas le seul: «Les gens m’en parlent encore!» L’évènement avait été imaginé, à l’origine, par les jumeaux qui tenaient le Twins’Café et les commerçants de la rue du Milieu. Lorsque Jean-Marie Bercoli avait repris le Twins, en 1999, il avait continué à animer la place une fois l’an. Jusqu’à ce que la fête tombe en désuétude, en 2004, lorsqu’il avait vendu le fameux café.

Formule inchangée

Après quinze ans passés à ressasser ses souvenirs, Jean-Marie Bercoli a donc décidé de rempiler. Avec Isabelle Behnke, la tenancière du Double R, et Antoine Barret, de l’association Foodtruck FamilY, il est bien décidé à animer à nouveau le centre-ville le temps d’une soirée. Et pas question de changer la formule: «On refait exactement la même chose qu’à l’époque», poursuit Jean-Marie Bercoli. Vingt-cinq musiciens seront au rendez-vous pour animer les lieux durant huit heures d’affilée, alors que les badauds pourront se rafraîchir le gosier avec des bières artisanales et d’autres boissons sans alcool tout en dégustant des hamburgers, saucisses ou hot-dogs.

Retrouvailles

Jean-Marie Bercoli a hâte. Hâte de renouer avec cette fête qui a fait les beaux jours de la place de l’Amitié et avec ceux qui étaient au rendez-vous à l’époque. Le patron du Seven Café est même certain d’y retrouver des têtes connues, mais perdues de vue depuis tout ce temps. «Celui qui a vécu le Coup du Milieu sera là s’il en a la possibilité, assure-t-il. C’était la belle époque!» Et qu’importe si l’évènement nécessite une sacrée logistique, pour un seul et unique soir de fête: «C’est énormément de travail mais peu importe… C’est tellement bien!» Ne reste plus qu’à espérer une chose: que la météo soit de la partie car, dans le cas contraire, il faudrait annuler. Toujours aussi enthousiaste, le restaurateur se montre totalement confiant: «à l’époque, on a toujours eu du beau!»

Caroline Gebhard