Logo

Pontarlier s’offre Colmar et attend le CS Sedan

17 décembre 2012

Football – Coupe de France – Le CA Pontarlier (CFA2) a réalisé un authentique exploit en sortant Colmar (National) aux tirs aux but. Prochaine étape, les 32es de finale et la réception de Sedan (L2).

Cyril Letellier, le héros du jour avec son doublé, communie avec le public (1800 spectateurs), et est félicité par Patrick Genre, maire de Pontarlier.

Pontarlier a réussi tous ses paris! Le premier était déjà de taille: comment faire disparaître un mètre de neige du terrain et rendre la pelouse praticable, entre jeudi et samedi? En comptant sur des dizaines de bénévoles, lesquels, pelle en main, n’ont pas ménagé leurs efforts, de sorte que l’état du terrain était certes mauvais, mais jouable. Le deuxième pari? Eliminer Colmar, très bonne équipe de National, qui n’avait perdu qu’une fois à l’extérieur cette saison.

L’excellent Cyril Letellier

Pontarlier, pensionnaire de CFA 2 (cinquième division), face à Colmar, quatrième de National (troisième division), choc déséquilibré pour ce huitième tour de la Coupe de France? Pas le moins du monde, puisque Pontarlier prenait le meilleur départ possible, menant rapidement de deux buts grâce à son meilleur joueur, l’ailier droit Cyril Letellier. Celui-ci, notamment passé par Croix-de-Savoie, a aujourd’hui 34 ans, mais ses accélérations ont fait beaucoup de mal à une défense de Colmar un peu lourde. Si le premier but doit beaucoup au sens du placement de Letellier, abandonné au deuxième poteau suite à un coup-franc excentré de Samuel Vieille, le deuxième doit tout à son sens du but! Décalé à l’entrée de la surface, côté droit, Letellier arme une frappe imparable, dans le petit filet de Thomas Fédrigo, pour le 2-0. Ambiance de folie dans un stade bien rempli (1800 spectateurs)! En France, la Coupe a une importance particulière, dont la Suisse pourrait s’inspirer, que ce soit dans le nombre d’équipes y participant (toutes les équipes du territoire, soit plus de 7000 clubs), comme dans le mode de tirage au sort, qui permet aux équipes de catégorie inférieure de pouvoir défendre leurs chances le plus loin possible, tout en accueillant de très gros clubs plus tard.

L’égalisation

Pontarlier était-il déjà en train de rêver au neuvième tour, après la pause? Toujours est-il qu’il se faisait surprendre par deux accélérations, coup sur coup, l’une offrant le 2-1, et l’autre l’égalisation, sur penalty, à des Alsaciens qui avaient certes augmenté le rythme, mais n’étaient pas non plus souverains. Une preuve? De la 60e à la 120e, il n’allait plus rien se passer de notable, mis à part quelques timides occasions alsaciennes. Pontarlier était dominé physiquement, mais n’était pas mis en danger, ou alors de manière très épisodique.

Il fallait donc attendre la séance de tirs aux buts pour décider du vainqueur et Mickaël Vieille a sorti l’arrêt décisif, celui que tout un stade attendait, sur le sixième penalty, celui d’Abdel Moukhlil. La fête pouvait commencer à Pontarlier et le match finissait juste à temps pour brancher Eurosport et regarder Sedan (Ligue 2) aller gagner d’un petit but à La Meinau face à Strasbourg (CFA). Ce sont donc les Ardennais qui viendront en visite à Pontarlier le week-end du 5 et 6 janvier prochain. Après «Un traquenard pour Colmar», le scénario des 32e de finale s’annonce très inquiétant pour le CS Sedan, bon dernier de L2… Pontarlier peut de nouveau rêver à l’exploit!

 

CA Pontarlier – SR Colmar 8-7 tab (2-0; 2-2)

Buts: 13e et 20e Letellier 2-0; 50e Moukhlil 2-1; 52e Grimm, pen. 2-2.

Tirs aux buts: Mezriche 0-1; Letellier 1-1; Louisy-Daniel 1-2; Obriot 2-2; Bernardet 2-3; Benkara 3-3; Shaïek 3-4; Marguier 4-4; Grimm 4-5; André 5-5; Moukhlil (arrêt de Vieille) 5-5; Jacquet 5-6.

Pontarlier: M. Vieille; Marguier, Jacquet, Da Silva, S. Vieille; Letellier, Bonnet (120e Courtet), Ramdan (100e De Morais), Benkara, André; Schulzendorf (72e Obriot). Entraîneur: Jean-Luc Courtet.

Colmar: Fedrigo; M’Tir, Meyer (33e Moukhlil), Varsovie, Bernardet, Mezriche; Grimm, Shaïek, Liabeuf (66e Brahmia); Louisy-Daniel, Marques (46e Créquit). Entraîneur: Damien Ott.

Notes: Stade Paul Robbe, 1800 spectateurs. Arbitrage de M. Bouille, qui avertit Marguier (53e), Ramdan (70e), Brahmia (77e), Créquit (98e) et De Morais (103e).

Timothée Guillemin