Logo

Pour l’histoire et un peu plus que cela

7 février 2020 | Edition N°2679

Le HC Yverdon dispute le troisième et dernier tour de qualification de la Coupe de Suisse ce soir à Sion. Un victoire pourrait valoir une affiche de rêve en septembre prochain et un coup de pouce financier bienvenu.

Au terme d’une deuxième saison consécutive sans play-off, le HC Yverdon a l’occasion de sauver les meubles. Du moins en partie, s’il remporte son match de qualification pour le tableau principal de la Coupe de Suisse 2020-2021. Et ce n’est pas le président du club, Bertrand Barbezat, qui dira le contraire. «En cas de participation, on recevrait à mi-septembre un club de National League ou de Swiss League parmi Lausanne, Fribourg-Gottéron, Genève-Servette, Bienne, La Chaux-de-Fonds, Sierre ou Ajoie, le tenant du titre, énumère-t-il. Ce serait une expérience assez extraordinaire!»

Yverdon joue, ce soir à 20h30, à la patinoire de l’Ancien Stand de Sion, l’un des matches les plus importants de sa saison. «Tous les joueurs ont envie de pouvoir disputer un match officiel contre une équipe de ligue nationale», lance encore le président du HCY, avant d’évoquer l’autre paramètre appréciable qu’apporterait une victoire. «Une prime d’entrée rondelette est remise en cas de qualification, souligne, en dirigeant attentif aux comptes de sa société, le banquier. Une partie serait évidemment versée dans la caisse d’équipe. En plus, en fonction de l’adversaire que l’on accueillerait, on pourrait espérer une bonne recette.»

Face à quel HC Sion?

Pour  vivre une telle expérience et profiter de ses retombées économiques, la formation dirigée par Jiri Rambousek devra franchir l’obstacle sédunois. Un défi à portée d’Yverdonnois qui s’étaient imposés 7-1 à domicile début novembre contre cet adversaire, dix-huit jours avant de s’incliner 4-1 en déplacement. La marge de manœuvre des Valaisans avec leur effectif explique un tel grand écart dans les résultats: avec Martigny comme partenaire, Sion compte parfois sur plusieurs renforts venus de MySports League en licence B.

«Si les joueurs concernés ont disputé au moins six matches avec Sion avant le 31 janvier, alors ils pourront être alignés ce soir», précise l’entraîneur yverdonnois, convaincu que ses troupes auront à affronter une formation renforcée, alors que le HCY devrait être privé de Kevin Fleuty, en play-off avec Le Locle.

Ce qui n’empêche pas le technicien tchèque d’affirmer que ses hommes vont l’emporter, sans cacher qu’une certaine pression existe: «On s’attend au même genre de match que lors de notre dernier déplacement, avec un adversaire qui va venir fort. On devra réussir à contenir la vitesse des Sédunois par un jeu défensif solide, et profiter de nos occasions qui viendront forcément.» Pour marquer, Yverdon comptera principalement sur sa triplette Gay-Beutler-Zandovskis, performante durant tout le qualimasterround.

Développement dans notre édition papier.

Manuel Gremion