Logo

Une première étape symbolique a été franchie

7 septembre 2017 | Edition N°2076

Yverdon-les-Bains – La cérémonie de la première pierre a eu lieu, hier sur le chantier du futur Collège des Rives, premier bâtiment emblématique de ce qui deviendra le quartier Gare-Lac. Son inauguration est prévue pour la rentrée des classes fin août 2019.

Au moment de sceller le tube (lire ci-dessous) dans son coffrage, la Municipalité était au complet, accompagnée du président du Conseil communal, personne ne manquait à l’appel. ©Michel Duperrex

Au moment de sceller le tube (lire ci-dessous) dans son coffrage, la Municipalité était au complet, accompagnée du président du Conseil communal, personne ne manquait à l’appel.

Alors que depuis de longues semaines les ouvriers et les machines s’affairent sur le site de la construction du futur Collège des Rives, la symbolique a pris le dessus sur le travail concret durant quelques minutes, hier. En effet, la Municipalité au complet, accompagnée pour l’occasion par les représentants des principaux partenaires de ce projet pesant plus de 56 millions de francs, a participé à la traditionnelle cérémonie de la pose de la première pierre, peu avant midi.

 

Avancées satisfaisantes

 

Comme évoqué, le chantier a déjà largement commencé. L’excavation de toute la partie qui accueillera la salle de gymnastique triple, ainsi que les vestiaires et les couloirs y menant, est terminée. Les travaux continuent de s’effectuer sur cette partie du bâtiment, pour l’instant. Dans un deuxième temps, il s’agira de s’attaquer à la partie qui ne fera pas l’objet d’une fouille aussi profonde que celle nécessaire pour les salles de gymnastique. A ce sujet, le projet prévoit tout de même de creuser le sol sur environ un mètre de profondeur. Avec le risque, et il semble que ce soit probable, de trouver des traces d’hydrocarbures dans le sol, laissées par l’ancienne exploitation des arsenaux militaires. Une décontamination devrait ainsi logiquement avoir lieu en temps voulu, si ces craintes devaient se vérifier.

 

Collaboration fructueuse

 

Ce chantier résulte d’une collaboration fructueuse entre les pouvoirs politiques en place, l’entreprise générale, les architectes, ainsi que tous les employés des services communaux impliqués, soit la majorité d’entre eux. François Jolliet, représentant du cabinet d’architecture PONT 12, a notamment souligné l’immense travail effectué dans la mise au point du projet, et l’élaboration de nombreuses variantes, pour finalement obtenir le bâtiment simple et efficace qui devrait être inauguré en août 2019.

 

Une trace pour le futur

Souvenirs enfouis

 

Plusieurs objets et documents actuels ont été scellés dans un tube, dont l’édition d’hier de La Région Nord vaudois. ©Michel Duperrex

Plusieurs objets et documents actuels ont été scellés dans un tube, dont l’édition d’hier de La Région Nord vaudois.

Afin de symboliquement marquer le coup, sur le chantier du futur Collège des Rives, qui accueillera environ 700 élèves dès la rentrée 2019, les élus ont enfoui un tube contenant plusieurs objets liés à notre époque. Ces traces laissées pour les futurs Yverdonnois consistent en une édition de La Région Nord vaudois d’hier, d’un agenda scolaire, d’un compas, des plans du bâtiment actuellement en construction, d’un fac similé du diplôme scolaire, ainsi que d’une lettre rédigée par une écolière de 14 ans, qui étudie aujourd’hui au Collège F.-B. De Félice, à Yverdon-les-Bains. Dans son texte à ses collègues d’étude du futur, elle imagine la façon dont les technologies auront évolué et comment les générations futures étudieront, dans 100 ans. Elle évoque notamment l’enseignement à distance, ou le remplacement de certaines salles de classe par des cours dispensés uniquement à travers des vidéos, par écrans interposés.

Enregistrer

Jean-Philippe Pressl-Wenger