Logo

Prodague a été distinguée au Prix SVC

27 avril 2012

Active dans le domaine agro-alimentaire, Prodague a été distinguée lors de la cinquième édition du Prix SVC de l’entreprise, mercredi soir à Lausanne. La société d’Essert-sous-Champvent a terminé sur le podium. Une reconnaissance pour le parcours remarquable d’une société familiale animée aujourd’hui par Sylvain Agassis.

Sylvain Agassis lors de la remise du diplôme pour le troisième rang.

«Ce n’est pas tous les jours qu’une entreprise nord-vaudoise est distinguée. Je passe tous les jours devant et j’en suis fier. On peut en être contents pour le Nord vaudois.» Présent mercredi soir au Théâtre de Beaulieu, Pascal Broulis, président du Gouvernement vaudois, exprimait peu après la remise des prix la fierté de voir une société de notre région distinguée dans le cadre du Prix de l’entreprise SVC Suisse romande.

Quelques instants auparavant en effet, Sylvain Agassis, le patron de Prodague, venait de recevoir le diplôme pour le troisième rang obtenu au terme d’une procédure d’examen de plusieurs mois, conduite par un jury présidé par Claudine Amstein, directrice de la Chambre vaudoise de l’industrie et du commerce (CVCI).

Reconnaissance

Prodague faisait partie des six nominés au terme d’une sélection opérée sur une centaine d’entreprises romandes à caractère familial. «Se retrouver sur le podium, c’est vraiment une satisfaction. On n’a pas l’habitude d’être médiatisés. Je suis très reconnaissant envers les 160 collaborateurs, car ils travaillent dans des conditions difficiles. Nous avons été confrontés à des entreprises peut-être plus sexy. Nous sommes des hommes de la terre.»

Pour Prodague, ce troisième rang est à la fois une reconnaissance, par des experts de l’économie, du parcours accompli depuis la création de l’entreprise par René Agassis, qui l’a ensuite transmise à son fils Jean-Jacques, avant que Sylvain, représentant la troisième génération, ne reprenne le flambeau.

Une nouvelle marque

Si Prodague, fondée en 1946, a été distinguée, c’est qu’elle répondait aux principaux critères, au nombre desquels figurent notamment la capacité d’innovation et la pérennité.

La société d’Essert-sous-Champvent fournit ses produits (1200 références de légumes et fruits préemballés) à de grandes chaînes de distribution et à l’hôtellerie restauration. Dans le domaine de l’innovation et dans un but de diversification, elle a créé sa propre marque, «Sylvain & Co» -le patron aime associer l’ensemble l’équipe. «Nos produits sont commercialisés sous cette marque depuis mi-février chez Manor et cela marche bien», note avec satisfaction Sylvain Agassis.

Nul doute que cette distinction, octroyée devant quelque 1600 représentants de l’économie et du monde politique réunis au Théâtre de Beaulieu, à Lausanne, va encourager cette entreprise nord-vaudoise à poursuivre dans cette dynamique.

Ce succès va encore lui permettre de mieux se faire connaître sur le plan national puisqu’elle est qualifiée pour la finale du Prix suisse de l’entreprise.

Les lauréats

Le Prix de l’Entreprise SVC Suisse romande 2012 a été attribué à FKG Dentaire S.A., à La Chaux-de-Fonds, une société spécialisée dans la fabrication d’accessoires servant au traitement de racine. Le bureau d’architecure lausannois Richter – Dahl Rocha & et Associés, a terminé deuxième, et Prodague troisième.

Les trois autres nominés -Ginox à Chailly-Montreux, Induni & Cie, Petit-Lancy (GE) et Translait S.A. à Corminboeuf- ont été classés ex-aequo au quatrième rang par le jury composé de quatorze experts indépendants qui ont, entre autre, visité les entreprises en concours.

Un véritable réseau

SVC (Swiss Venture Club) est une association à but non lucratif qui réunit quelque 2500 membres, personnes physiques et morales, et fonctionne comme une plate-forme destinée à favoriser échanges et communication.

Rappelons qu’en 2008, notre région avait été déjà à l’honneur puisque l’entreprise yverdonnoise Symbios S.A. (prothèses orthopédiques) avait remporté le Prix de l’Entreprise SVC Suisse romande.

Isidore Raposo