Logo

Quand l’esprit de Noël se réinvente à La Marive

27 décembre 2013

Environ 300 personnes se sont réunies pour la première fois dans la salle yverdonnoise dans un esprit de partage et de convivialité.

Le Père Noël ne pouvait bien sûr pas bouder un tel événement.

Le Père Noël ne pouvait bien sûr pas bouder un tel événement.

La Ville d’Yverdon a organisé pour la première fois cette année une veillée de Noël en collaboration avec de nombreuses organisations locales.

Cécile Ehrensperger, cheffe adjointe du Service Jeunesse et cohésion sociale de la Ville d’Yverdon (JECOS), affiche une mine réjouie à la vue des grappes de convives qui affluent à La Marive. Car si «Noël ensemble» a pu compter, dans le cadre de sa préparation, sur une forte mobilisation d’acteurs de nombreux horizons, avec, notamment, une collaboration inédite entre la Ville et les églises (Paroisse protestante et Eglise évangélique des Uttins), le succès de cet événement dépendait grandement de la participation de la population, conviée dès 18h, sans inscription préalable.

Gilles Pellerin et Cécile Ehrensperger, ou les églises et la Ville, réunis lors de ce beau projet.

Gilles Pellerin et Cécile Ehrensperger, ou les églises et la Ville, réunis lors de ce beau projet.

«Nous voulions offrir la possibilité aux personnes seules ou souhaitant passer Noël autrement de partager une soirée ensemble sous le signe des valeurs universelles liées à cette fête», indique Cécile Ehrensperger. Sa description des caractéristiques matérielles et organisationelles de «Noël ensemble» souligne la place cruciale occupée par l’une de ces valeurs, la solidarité, dans l’élaboration de l’événement.

Le grand sapin qui trône sur la scène de La Marive ? Un cadeau du Service des travaux et de l’environnement de la Ville d’Yverdon. Les guirlandes ? Des réalisations du SemoNord. Les paquets cadeaux destinés aux enfants ? Des dons de Solidarité Jouets emballés par des personnes suivies par l’organisation Zone Bleue. Le service traiteur ? La Fondation Bartimée, qui a pu compter sur des fruits et légumes offerts par Bonotto S.A. Pour ne citer qu’eux.

Les Fabricants de Joie ont distrait les enfants.

Les Fabricants de Joie ont distrait les enfants.

Au total, toutes les organisations confondues, plus de 100 bénévoles étaient à pied d’oeuvre pour garantir la réussite de la soirée. Parmi eux, Behajdin Bruti, de la Commission consultative Suisses immigrés (CCSI). Arrivé à Yverdon en tant que footballeur professionnel, ce Kosovar d’origine avoue être tombé amoureux de la Cité thermale. Il s’est mis à disposition des organisateurs de «Noël ensemble » en tant que chauffeur. «Mon fils étant handicapé, j’ai une voiture spéciale permettant le transport de fauteuils roulants», indique-t-il.

Rencontres yverdonnoises

La Marive était bien garnie pour l’occasion.

La Marive était bien garnie pour l’occasion.

L’un de ses trajets du soir lui a d’ailleurs permis de rencontrer Claudine Guillet-Delavaux, une aînée férue de musique et de chant ayant quitté cette année la chorale yverdonnoise La Récréation après lui avoir prêté sa voix pendant 44 ans. «C’est super sympa. Je suis mieux là que devant mon poste de télévision», déclare-t-elle, installée à sa table avec Andrée Giuliani. Le même motif a conduit Florence, bénévole co-responsable de la table 19, à prendre part à cette soirée particulière pour elle. «Mes enfants sont grands, je suis toute seule et j’avais envie de faire quelque chose d’utile la veille de Noël, qui est aussi le jour de mon anniversaire. Je n’aurai jamais eu autant de monde à cette occasion», sourit la désormais quinquagénaire. A Yverdon depuis avril dernier, elle apprécie cette opportunité de faire connaissance avec des gens, mais ne compte dans tous les cas pas rempiler l’année prochaine, qui la verra braver le désert en 4×4.

Assises à une autre table, Marie-France Pilet, Anne-Lise Fauchez et Chantal Aebischer donnent un bel exemple du «côté magique» de le soirée en cours. «Je suis en train de discuter avec deux dames qui m’étaient inconnues il n’y a pas longtemps», explique la première. Ses interlocutrices avouent avoir voulu participer «par curiosité», pour l’une, «pour le plaisir de se faire servir» pour l’autre. Plus loin, Carole Meyer et Carla Correia apprécient l’accueil, la décoration et le fait que «les enfants soient occupés», tandis que Virginie et Pierre-Yves Aeberli ont souhaité changer leurs habitudes. Carrefour des envies d’un soir, La Marive aura été le décor d’un scénario réussi de «Noël ensemble.»

 

Fort de son succès, «Noël ensemble» devrait être reconduit

«Nous avons vécu une soirée magique»

Aux yeux de Cécile Ehrensperger, «Noël ensemble» a été une réussite à tous points de vues. Pour superviser ce projet dans les meilleures conditions, la cheffe adjointe du Service jeunesse et cohésion sociale de la Ville d’Yverdon (JECOS) a pu compter sur la précieuse collaboration de Gilles Pellerin, cheville ouvrière des soirées de Noël organisées pendant vingt ans dans la Cité thermale. «Le bilan est vraiment positif, la soirée a été magique», s’enthousiasme Cécile Ehrensperger. Hormis le repas lors duquel les convives ont notamment pu déguster un poulet aux marrons, la soirée a été marquée, entre autres, par une distribution de cadeaux par le Père Noël et ses lutins , ainsi que par des intermèdes assurés par un clown.

Ludovic Pillonel