Logo

En quête de réhabilitation

11 octobre 2017 | Edition N°2099

Volleyball – 1L hommes – Yverdon cherchera à se rétablir au milieu du classement, cette saison.

Le VBC Yverdon repart pour une saison en 1re ligue ! ©Champi-a

Le VBC Yverdon repart pour une saison en 1re ligue !

La saison dernière a été longue et compliquée. Contraint de disputer les barrages contre la relégation, le VBC Yverdon a finalement été repêché, alors que plusieurs clubs ont supprimé leur équipe de 1re ligue. A la veille du nouvel exercice, la formation de La Marive compte bien retrouver une place plus conforme à ses attentes.

Première nouvelle, Oleg Petrachenko n’a pas été reconduit en tant qu’entraîneur de l’équipe phare du club de la Cité thermale. François Hess succède au géant ukrainien sur le banc du VBCY. Responsable technique du club et également en charge du mouvement juniors depuis plus d’une année, le nouveau coach prend pour la première fois les rênes d’une équipe masculine. Sur le terrain, Yverdon a perdu ses centraux Patrik Dijkstra (parti rejoindre son frère à Penthalaz/2L) et Tim Kesseli. En compensation, les Nord-Vaudois récupèrent leur expérimenté libero Olivier Overney, de retour de blessure, ainsi que les ailiers Adrien Steck (La Chaux-de-Fonds/1L) et Cristian Liziana (Ecublens/3L), qui se sont installés dans la région.

 

Besoin de constance

 

«Même si on ne retrouve pas des profils identiques, je pense qu’on peut dire que l’effectif est au moins équivalent, en valeur, à celui du dernier championnat, estime Kevin Harnischberg, passeur de l’équipe et président du club. Néanmoins, Adrien Steck est actuellement blessé et on compte deux joueurs à l’Armée, qui ne pourront pas toujours être là et, surtout, manqueront les entraînements.»

Des embûches qui n’empêchent pas le président-joueur d’espérer vivre une saison plus épanouissante : «On a vu, durant un set, lors de notre défaite 3-0 en Coupe de Suisse contre Fully, qu’on est capables de faire du bon volley. Il faut, à présent, réussir à tenir ce niveau sur un match dans son ensemble. C’est là notre principal défi.»

Kevin Harnischberg espère bien qu’Yverdon évitera l’une des places de relégables, dans un groupe occidental de 1re ligue qui accueille de nouveaux visages, ceux de de Morat et Chênois II, que le VBCY n’a jamais rencontrés. «On devra, cette fois, réaliser nos meilleures performances contre les adversaires de notre valeur, insiste le quadragénaire. Ce qui, je pense, nous aurait permis d’éviter le tour contre la relégation, l’hiver dernier.»

Dans tous les cas, l’équipe yverdonnoise poursuivra son travail, afin de préparer la prochaine génération. «Baptiste De Vincenti sera formé comme passeur pour, un jour, me remplacer», pointe, pour l’exemple, un Kevin Harnischberg le regard tourné vers le futur.

L’effectif : Kevin Harnischberg, Baptiste De Vincenti (passeurs); Michaël Nicodet (central); Samuel Mayor, Nathan Künzli (ailiers/centraux); Adrien Steck, Cristian Liziana (ailiers); Mickael Annerose, Guillaume Del Pedro (opposés); Olivier Overney (libero).

 

Reprise ajournée

 

Yverdon aurait dû reprendre le championnat samedi, à domicile, contre Fully. Un match que Kevin Harnischberg a, après de longues palabres, pu repousser. «Avec deux joueurs en vacances, un blessé et deux autres à l’Armée, on n’était que cinq», explique-t-il. Finalement, la rencontre a été reportée au mardi 14 novembre. Celle-ci se déroulera, toutefois, à Fully : à défaut d’avoir pu s’entendre avec les Valaisans pour les faire venir à une autre date à La Marive cette saison, les Yverdonnois ont accepté de se rendre en semaine à l’extérieur.

Pour le VBCY, la reprise aura, du coup, lieu le samedi 21 octobre, à Brigue.

 

La jeunesse pousse

 

Le club yverdonnois a créé une troisième équipe en tant que telle, chez les garçons. Celle-ci est issue de l’évolution (et du vieillissement des éléments) de la formation M23, qui évoluait déjà exceptionnellement en 4e ligue, puisqu’il n’y a pas de championnat M23 dans le canton en ce moment. Les nouvelles recrues de moins de 23 ans du VBCY participeront, pour leur part, à des rencontres amicales et tournois, en plus d’intégrer les deux équipes de 4e ligue en cas de nécessité.

Chez les dames, l’équipe fanion, néo-promue en 2e ligue, a déjà entamé son championnat. Son effectif, très jeune, a pour mission de s’aguerrir.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Manuel Gremion