Logo

La région a encaissé le déferlement d’un déluge

23 janvier 2018 | Edition N°2169

Nord vaudois – Survenant après les crues du début du mois, les fortes précipitations de ces dernières heures ont provoqué d’importantes inondations. Pompiers, Protection civile et police ont été très sollicités.

Le chemin des Présidents, près du Puisoir, à Orbe. Par mesure de sécurité, les véhicules stationnés près de la cantine ont été évacués. ©Michel Duperrex, Michel Duvoisin et I. Ro

Le chemin des Présidents, près du Puisoir, à Orbe. Par mesure de sécurité, les véhicules stationnés près de la cantine ont été évacués.

Le cocktail neige, pluie et températures élevées est «explosif». Cela, c’est pour l’image. Celles que nous vous proposons, un choix restreint, parlent d’elles-mêmes. Des dizaines d’heures de précipitations, contribuant à accélérer la fonte des neiges en altitude, ont provoqué une crue exceptionnelle de toutes les sources, résurgences et cours d’eau drainant le massif jurassien jusqu’au lac de Neuchâtel.

La plaine de l’Orbe est inondée sur des centaines d’hectares. Les dommages aux cultures s’annoncent importants. ©Michel Duperrex, Michel Duvoisin et I. Ro

La plaine de l’Orbe est inondée sur des centaines d’hectares. Les dommages aux cultures s’annoncent importants.

Toutes les installations de mesure affichaient des niveaux record hier à la mi-journée. Depuis plusieurs heures, de nombreux pompiers du SDIS Nord vaudois, mais aussi des hommes de la Protection civile et de la police étaient à pied d’œuvre pour endiguer la montée des eaux là où c’était nécessaire.

Le village de Champagne a été touché par les caprices conjugués de l’Arnon et du ruisseau qui traverse le village d’ouest en est, alimenté principalement par les résurgences des grottes de Saint- Maurice.

Du côté de Grandson, la voie droite de l’autoroute A5 Neuchâtel-Yverdon a été partiellement neutralisée. De l’eau boueuse provenant des champs situés au-dessus de la tranchée se déversait sur l’artère.

A Champagne, les hommes du SDIS ont eu beaucoup de travail. ©Michel Duperrex, Michel Duvoisin et I. Ro

A Champagne, les hommes du SDIS ont eu beaucoup de travail.

Les pompiers sont aussi intervenus à Valeyres-sous-Montagny, où l’eau gisait de toutes parts. Le trafic du chemin de fer Yverdon–Sainte-Croix a d’ailleurs été interrompu durant quatre heures. Durant cette période, les transports ont été assurés par bus entre Yverdon-les-Bains et Vuiteboeuf. Responsable de la gestion du trafic, Raphaël Gerbex annonçait le rétablissement du trafic à 16h. Dans la zone touchée, la vitesse des convois est limitée à 20 km/h. De légers retards sont donc prévisibles.

Plusieurs routes de la région ont été inondées. Mais de manière générale, les usagers ont fait preuve de prudence et, selon Arnold Poot, porte-parole de la Police cantonale vaudoise, aucun blessé n’est à déplorer. L’accalmie prévue ces prochains jours devrait permettre au terrain d’absorber ce trop-plein d’eau.

 

Préalpes sous surveillance

 

Avalanches – Un risque maximum

Les fortes précipitations ont conduit à une procédure d’évacuation aux Diablerets. Selon Arnold Poot, officier de la Police cantonale vaudoise, les habitants domiciliés entre Ormont-Dessus et Château-d’Oex ont été invités à rester chez eux. Ceux qui doivent se déplacer, pour s’occuper du bétail, doivent informer une centrale de surveillance. Le niveau de danger est maximum.

 

Cette terrasse de Fiez a disparu sous l’eau. ©Christine Muri

Cette terrasse de Fiez a disparu sous l’eau.

L’avenue Kiener était partiellement inondée depuis le milieu de la matinée. ©Michel Duperrex, Michel Duvoisin et I. Ro

L’avenue Kiener était partiellement inondée depuis le milieu de la matinée.

Le site de Nestlé, à Orbe, les pieds dans l’eau... ©Michel Duperrex, Michel Duvoisin et I. Ro

Le site de Nestlé, à Orbe, les pieds dans l’eau…

Il fallait une voiture amphibie pour gagner l’aérodrome d’Yverdon-les-Bains. ©Michel Duperrex, Michel Duvoisin et I. Ro

Il fallait une voiture amphibie pour gagner l’aérodrome d’Yverdon-les-Bains.

Le résultat d’un exercice involontaire d’hydroplanage à l’avenue Kiener. Police Nord vaudois a fermé cette artère, de même que l’accès à l’aérodrome. ©Michel Duperrex, Michel Duvoisin et I. Ro

Le résultat d’un exercice involontaire d’hydroplanage à l’avenue Kiener. Police Nord vaudois a fermé cette artère, de même que l’accès à l’aérodrome.

 

Michel Duperrex, Michel Duvoisin et I. Ro ■

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rédaction