Logo

Une rentrée convaincante pour YS

10 juillet 2017 | Edition N°2034

Football – amical – Les hommes d’Anthony Braizat ont réussi leur premier match de préparation, samedi à Cheyres, en s’imposant 2-0 au terme d’une bonne prestation contre La Chaux-de-Fonds. Sans Cissé, toujours à Bastia pour régler ses affaires, ni Marque, touché.

Yverdon Sport et Bavois sont de retour aux affaires. ©Michel Duvoisin

Yverdon Sport et Bavois sont de retour aux affaires.

La première semaine d’entraînement d’Yverdon Sport n’a pas trop pesé dans les jambes de l’équipe d’Anthony Braizat, samedi à Cheyres. Le néo-promu en Promotion League s’est imposé 2-0 contre La Chaux-de-Fonds, au terme d’un match rythmé, lors duquel les Yverdonnois ont pris le dessus après le thé. Bien organisés, et bien en jambes, ils ont inscrit leur deux réussites coup sur coup (72e et 74e) par l’entremise de l’attaquant à l’essai Jonathan Quintero et de Nehemie Lusuena.

L’entrée du jeune demi formé au club constitue l’une des plus grandes satisfactions de la rencontre. Rapide, intransigeant et joueur dès son entrée en jeu à la 57e, Lusuena a donné une impulsion supplémentaire à YS. Son but est sublime : il a profité d’une remise de Théo Rochat -lui aussi un junior du cru- pour expédier une frappe pure, en première intention, depuis près de trente mètres dans le petit filet adverse.

Deux minutes plus tôt, David Marazzi avait trouvé Quintero par-dessus la défense chaux-de-fonnière. Le centre-avant venu de Lanzarote n’avait pas manqué l’aubaine pour expédier une volée sous la barre.

Ce duel entre formations de Promotion League a démarré sur un rythme soutenu, avec des équipes très bien organisées qui se sont livré une intense bataille à mi-terrain en première mi-temps. Les hommes de Christophe Caschili ont clairement cédé du terrain après la pause, en partie parce qu’Yverdon s’est montré plus créatif. La sortie de l’ex-Montain Bertrand Ndzomo au milieu du terrain a laissé plus d’espace aux joueurs de la Cité thermale, qui ont pris le dessus au fil des minutes.

 

Quatre joueurs en test

 

Ce premier match de préparation a permis d’observer les derniers arrivés à Yverdon Sport. Devant son but, Dany Da Silva a disputé la deuxième mi-temps. Tout comme Ludovic Zwahlen durant les 45 minutes initiales, le Vallorbier n’a pas beaucoup été mis à contribution, faisant bien son travail. Sur le couloir gauche de la défense, l’ex-Servettien Dylan Tavares a démontré de jolies aptitudes.

Devant lui, David Marazzi s’est battu sans cesse, auteur d’une bonne prestation, bien qu’il ait manqué l’ouverture du score à la 69e. Enfin, entré en deuxième mi-temps, Yanis Lahiouel a d’abord été discret sur l’aile puis, une fois replacé en «10», il a pu faire parler son football en association avec Lusuena et Rochat.

Anthony Braizat a également donné sa chance à quatre joueurs à l’essai, dont le demi Romain Beynié. Les autres, le jeune défenseur central de Xamax Tristan Chavanne, l’ailier italo- genevois Yaya Dieme, ainsi que Quintero, sont entrés à l’heure de jeu. Le dernier nommé, à la fois grand et habile, a pesé sur la défense neuchâteloise. Reste qu’YS est déjà fort bien fourni à son poste, en attaque. Phi Nguyen, à l’essai en début de semaine dernière, s’en est allé.

A noter, enfin, que dans les rangs yverdonnois, manquaient François Marque, légèrement blessé mais présent pour voir à l’œuvre ses camarades, ainsi que Djibril Cissé, Alex Gauthier, Allan Eleouet, Esteban Rossé et Babacar Dia, absents.

 

Yverdon Sport – La Chaux-de-Fonds 2-0 (0-0)

 

Buts : 72e Quintero 1-0 ; 74e Lusuena 2-0.

Yverdon : Zwahlen (46e Da Silva); Reis, De Piero (62e Chavanne), Cazzaniga, Tavares (73e Dieme); Beynié (57e Lusuena), Gudit (59e Rochat), Chappuis (74e Deschenaux); Deschenaux (46e Lahiouel), Rushenguziminega (65e Quintero), Marazzi. Entraîneur : Anthony Braizat.

Notes : Terrain En Crevel, Cheyres, 120 spectateurs. Arbitrage de Clovis Aebi.

Manuel Gremion ■

 

Bavois s’y remet tranquillement

 

Football – amical – La troupe de Bekim Uka s’est inclinée 2-0 face à Vevey pour son retour au jeu, samedi.L’occasion de se remettre en jambes après un mois de vacances et d’effectuer quelques tests, rien de plus.

 

Le Bavoisan Ylber Mejdi fait bloc face au Veveysan Danilo Ianigro. ©Carole Alkabes

Le Bavoisan Ylber Mejdi fait bloc face au Veveysan Danilo Ianigro.

Le FC Bavois s’est présenté aux Peupliers, samedi dernier face à Vevey (1re ligue), avec une équipe qui n’a pas grand-chose à voir avec celle qui débutera le championnat de Promotion League le 2 août face à Cham. Plusieurs joueurs, dont les cadres de sa défense Hicham Bentayeb, Sébastien Le Neün et Muamer Zeneli, étant encore en vacances, Bekim Uka en a profité pour effectuer bon nombre de tests.

Si le résultat -une défaite 2-0 (doublé de la nouvelle recrue veveysanne Andi Ukmata, buts inscrits à la 67e et 90e)- demeure plus qu’anecdotique, dix jours seulement après avoir repris l’entraînement, pas sûr, cependant, que beaucoup des nouvelles têtes aperçues aux Peupliers samedi le soient encore dans les semaines à venir. «Ce sont des joueurs, pour la plupart des frontaliers, qui veulent nous rejoindre depuis un moment déjà. Ce genre de matches, c’est l’occasion de leur donner leur chance et de voir si on peut imaginer un avenir en commun», explique l’entraîneur, qui s’apprête à vivre sa septième saison au FCB.

 

Combler les départs

 

Ces tests s’avèrent toutefois nécessaires, puisque Bavois a vu partir une dizaine de joueurs pendant la pause. «Aujourd’hui, si on ne tient pas compte de nos trois gardiens, on est quinze», lâche le technicien, bien conscient que les choses vont devoir s’accélérer si son équipe entend éviter de revivre le même début de championnat que l’an dernier. Pourtant, en coulisse, ni lui, ni Jean-Michel Viquerat, son président, ne chôment. «On est en contact avec plusieurs jeunes, notamment certains de Team Vaud. Sauf que, à l’heure actuelle, tout est devenu incroyablement compliqué. On ne peut plus parler du terrain, toutes les discussions tournent autour de l’argent», peste Bekim Uka.

Si plusieurs postes restent, donc, à pourvoir dans l’alignement nord-vaudois, certaines valeurs sûres ont (re)pris le chemin des Peupliers. Ainsi, le 13e du dernier exercice peut à nouveau compter sur Adrian Alvarez, toujours aussi percutant sur son aile droite, Adil Seipi, dont la progression au sein de l’arrière-garde bavoisanne ces douze derniers mois n’a laissé personne indifférent, et Robin Enrico, plus que jamais prêt à prendre la succession de Marco Grosso dans les buts, tous trois de la partie face à Vevey.

 

Khelifi et Pimenta présents

 

Cette confrontation, disputée face à la nouvelle équipe de Jean-Philippe Karlen (ex-La Sarraz, Azzurri LS et Orbe) a également permis à Alexandre Khelifi, qui arrive d’Yverdon Sport, et Luis Pimenta (Le Mont) de faire leur première apparition en rouge. Les deux hommes ont joué la première période, ont démontré pourquoi ils allaient faire beaucoup de bien à Bavois cette saison et sont allés s’asseoir sur le banc. «Luis, c’est un super attaquant, et surtout un gars génial. C’est facile de travailler avec lui, se réjouit Bekim Uka. Alexandre, lui, est très mobile. Il frappe beaucoup, également.» Tant le technicien que le président du club s’accordent, toutefois, sur un point. Aussi bon soit Alexandre Khelifi avec -et sans le ballon dans ses pieds, il doit absolument gagner en précision. S’il y parvient, le jeune homme de 23 ans sera indéniablement à suivre de près cette saison. Tout comme sa nouvelle formation qui, année après année, sans faire de bruit, ne cesse de progresser.

Florian Vaney ■

Enregistrer

Rédaction