Logo

En route pour un nouveau défi

19 avril 2017 | Edition N°1978

Rallye – Après avoir vécu une aventure inoubliable pour leur première compétition en Afrique il y a une année, les Nord- Vaudoises Johana Beney et Déborah Gavin n’ont plus que le rallye en tête. Elles remettront ça dans les Andes, en avril 2018.

Déborah Gavin (à g.) et Johana Beney se sont découvertes une véritable passion. ©Michel Duperrex

Déborah Gavin (à g.) et Johana Beney se sont découvertes une véritable passion.

Tout est parti d’un geste a priori anodin. Déborah Gavin, qui n’a pourtant aucun lien avec le monde de l’automobile si ce n’est son amour pour les bolides, a identifié Johana Beney, une amie de longue date, sur plusieurs vidéos de compétitions de rallye, via Facebook. Il n’en a pas fallu beaucoup plus pour égayer sa curiosité. Ayant grandi dans un garage, au milieu des voitures, Johana Beney n’est pas restée insensible à ces images. Quelques mois plus tard, en fin d’année 2014, les deux Nord-Vaudoises ont lancé leur association «Deux nanas et un 4×4», qui avait pour but de les mener jusqu’au rallye Aïcha des Gazelles, dans le désert marocain. Un franc succès ? «Au début, cela n’a pas été une mince affaire de trouver les sponsors, mais on a pu compter sur le soutien indéfectible de nos familles », explique-t-elle.

Un soutien qui a permis aux deux filles de réunir un budget d’une trentaine de milliers de francs et de prendre le départ du rallye, en mars de l’année dernière. Une compétition 100% féminine qui leur a laissé des souvenirs indélébiles. «Ce qui m’a halluciné c’est que, même lorsqu’on pensait se retrouver au milieu de nulle part, confrontées à nous-mêmes et aux dunes de sables, on n’a jamais pu rester plus de deux minutes immobiles sans croiser la route d’un autochtone.» Des anecdotes comme celle-ci, Johana Beney, la copilote, en possède des dizaines. «A la base, on pensait se partager la conduite et la navigation. Et puis, on s’est chacune perfectionnée dans notre domaine et la compétition a pris le dessus », poursuit l’employée de commerce.

Les émotions de la compétition africaine à peine retombées, l’idée de repartir a immédiatement germé dans les têtes de deux partenaires : il fallait un nouveau défi ! «Pour nous, c’était clair à la seconde où on a reposé le pied en Suisse. Peu importe si on devait manger uniquement des pâtes et boire de l’eau durant deux ans pour boucler le budget», rigole l’Yverdonnoise. «La vérité, c’est qu’on s’était déjà un peu renseignées sur tout ce qui se faisait avant de partir la première fois», admet, pour sa part, Déborah Gavin, assistante notariale.

 

Destination les Andes

 

Ce nouveau défi, elles ont encore une année pour le préparer, puisque le duo sera sur la ligne de départ du Trophée Roses des Andes en avril 2018. Une compétition entièrement féminine, entre l’Argentine, le Chili et la Bolivie, étendue sur plus de 4000 kilomètres à parcourir en six jours. «Si je veux éviter que Déborah ne devienne folle en conduisant dix heures par jour, il faudra que je prenne le volant de temps en temps.»

Le lancement officiel de leur deuxième aventure a eu lieu lors de la dernière édition du Comptoir du Nord vaudois, où les deux amies possédaient un stand aux couleurs de leur association. «Cela a été un succès auquel on ne s’attendait absolument pas. Les gens semblaient beaucoup plus ouverts que pour notre premier projet», raconte Johana Beney. «On a déjà pu remplir un quart de notre budget d’un peu plus de 20 000 francs (ndlr : d’autres manifestations auront lieu durant l’année)», reprend la copilote, impatiente de repartir à l’aventure avec une amie qu’elle ne quitte plus. Dans douze mois, ce sera chose faite.

Florian Vaney

Enregistrer

Rédaction