Logo

Sécurité renforcée autour de la gare

26 janvier 2018 | Edition N°2172

Yverdon-les-Bains – La Police des transports et Police Nord vaudois ont signé, hier, une convention de collaboration, afin d’intensifier la sécurité autour de la gare de la Cité thermale. Elle entrera en vigueur le 1er avril.

Pascal Pittet (au centre), commandant de Police Nord vaudois, a signé la convention, entouré de Valérie Jaggi Wepf, municipale, et Jean-Daniel Carrard, syndic. ©Michel Duperrex

Pascal Pittet (au centre), commandant de Police Nord vaudois, a signé la convention, entouré de Valérie Jaggi Wepf, municipale, et Jean-Daniel Carrard, syndic.

Les policiers des transports, qui assurent la sécurité sur les quais de la gare d’Yverdon-les-Bains, pourront, dès le 1er avril prochain, œuvrer sur un plus large périmètre. Ils ont signé, hier, une convention visant à consolider les synergies avec Police Nord vaudois. Cette action mixte est une première en Suisse romande (lire encadré ci-dessous).

«Nous travaillons déjà en étroite collaboration en matière de prévention, de dissuasion et de répression, mais jusqu’à présent nous étions plus confinés sur le territoire de la gare. Désormais, nous optimiserons notre capacité d’action de manière plus étendue (ndlr : ils pourront se déplacer jusqu’à la rue des Remparts)», confie Michel Willy, capitaine de la Police des transports. Cette dernière et Police Nord vaudois pourront aussi plus facilement échanger des informations.

Selon la convention, la police ferroviaire peut, ainsi, gérer les dénonciations au règlement général de police, les infractions à la loi sur les armes ou encore la détention et la consommation de stupéfiants. «Avec les problèmes de drogue auxquels la Ville est confrontée, nous devons renforcer le sentiment de sécurité des voyageurs, des commerçants et de la population», indique Valérie Jaggi Wepf, municipale yverdonnoise en charge du dicastère de la sécurité, qui se veut tout de même rassurante. En effet, selon une enquête menée par Raphaël Cavin, chef de la division opérationnelle de Police Nord vaudois, le sentiment d’insécurité a évolué dans le sens positif, depuis la mise en place d’une opération dissuasive contre le trafic de produits stupéfiants (lire La Région Nord vaudois du 5 juillet 2017).

 

Nœud ferroviaire futur

 

La convention de collaboration permettra de renforcer la sécurité de la gare sur un périmètre plus large. ©Michel Duperrex

La convention de collaboration permettra de renforcer la sécurité de la gare sur un périmètre plus large.

La gare de la Cité thermale verra augmenter, dans un avenir proche, le nombre de passagers entre les axes Lausanne, Neuchâtel et Fribourg. «En vue de ce développement, nous souhaitons anticiper les synergies entre les deux corps de police», indique la municipale.

Pour rappel, cette collaboration avait débuté en juin 2016 déjà, par la création d’un poste commun dans le bâtiment de la gare. Par ailleurs, six agents de Police Nord vaudois patrouillent quotidiennement dans ce secteur.

 

Première commune

 

La Police des transports compte environ 250 agents répartis sur tout le territoire suisse, dont une cinquantaine sont basés en Suisse romande.

Selon les CFF, d’autres conventions sont en cours de préparation avec d’autres cantons, afin d’intensifier la collaboration et les délégations de compétences sur le terrain.

«Des conventions de ce type existent déjà avec les cantons de Neuchâtel, Genève et Vaud, mais Yverdon-les-Bains est la première commune à signer un tel partenariat», précise Michel Willy, capitaine de la Police des transports.

Enregistrer

Valérie Beauverd