Logo

Sensations fortes au trampoline park

15 mars 2017 | Edition N°1955

Yverdon-les-Bains – Jumpark, un espace de loisirs d’un nouveau genre, a ouvert ses portes samedi dernier, dans les anciens locaux de l’entreprise Flexcell. Visite guidée avec le gérant Fabian Gasser.

https://www.youtube.com/watch?v=sN55fIpaErM&index=1&list=PLhpI65Qvue1GJXCaX94fABC7xF-W0Iitf

Plus de 15 000 cubes en mousse parsèment le Jumpark. ©Michel Duperrex

Plus de 15 000 cubes en mousse parsèment le Jumpark.

Exit les panneaux solaires, place aux trampolines ! Depuis samedi dernier, les cris de joie et les rires des petits et grands résonnent entre les murs de l’ancienne entreprise Flexcell, située à la rue Edouard Verdan, à Yverdon-les-Bains. Concept de loisir original, ce type de parc existe déjà à Winterthour, mais c’est une première en Suisse romande.

L’idée de créer un espace ludique novateur germait depuis longtemps dans l’esprit de Fabian Gasser, gérant du Jumpark. «C’est en surfant sur Internet que j’ai découvert ce jeu très populaire aux Etats-Unis et en France, affirme, enthousiaste, cet ancien agent de détention qui ressentait le besoin de se reconvertir professionnellement. Selon lui, le Nord vaudois manque cruellement d’infrastructures sportives et ludiques de type indoor.

Il y a trois ans, alors que l’entreprise Flexcell tombe en faillite, Fabian Gasser décide d’approcher le propriétaire des lieux, afin d’entreprendre les premières démarches pour louer ces locaux vides. C’est sans compter le soutien précieux de Sylvie, sa femme, et Thierry, son frère, qui l’ont accompagné dans cette aventure.

Des trampolines à foison

Certains acrobates n’ont décidément pas froid aux yeux. ©Michel Duperrex

Certains acrobates n’ont décidément pas froid aux yeux.

«Sur une surface de plus de 700m2, nous avons installé 46 trampolines, avec des niveaux de difficulté différents», explique l’exploitant, qui a investi plus de 380 000 francs pour l’acquisition du matériel et l’aménagement de la surface de jeu. Les trampolines bleus et oranges sont dédiés aux amateurs, alors les verts sont utilisés par des acrobates plus avertis. Pour la conception des engins, Fabian Gasser a collaboré avec des artisans français. «Tout est fait sur mesure, même les 15 000 cubes en mousse», poursuit- il.

Par ailleurs, le Jumpark compte plusieurs zones pour faire du dodgeball (la balle au prisonnier), du basketball pour marquer des dunks acrobatiques, ainsi qu’un espace pour les enfants âgés entre 4 et 10 ans. Les funambules ne sont pas en reste non plus, puisqu’une slackline -une sangle élastique sur laquelle on se déplace en équilibre- est également mise à disposition. Une salle permet également aux visiteurs de s’échauffer avant de rebondir sur les filets.

Succès dès l’ouverture

Le jumpark a connu de nombreuses visites avec près de 800 entrées le week-end dernier. La journée de samedi s’annonçait sous les meilleures auspices, hormis un accident. «Un visiteur d’une trentaine d’années s’est blessé au dos en accomplissant un saut périlleux, confie Fabian Gasser. Sans cet événement malheureux, la journée aurait été parfaite.» A l’avenir, le gérant du parc de trampolines souhaiterait également développer une offre de cours avec des coachs sportifs.

Plus d’informations au 024 446 15 15 ou sur www.jumpark.ch. Dès l’âge de 4 ans.

Enregistrer

Enregistrer

Valérie Beauverd