Logo
Seul dans le désert
© Zsolt SARKOZI

Seul dans le désert

24 mars 2022

Julien Cuérel s’apprête à prendre le départ du Marathon des Sables et de ses 250 km, ce dimanche au Maroc.

Voilà une année qu’il a officiellement entamé sa préparation au Marathon des Sables, ce monument de l’ultra trail. Et il est impatient que ça commence. «Cela fait douze mois que j’attends, je suis prêt, assure Julien Cuérel. Vivement dimanche, qu’on commence à courir. Et je dirai sûrement alors vivement le dimanche suivant, qu’on arrive au bout!»

L’épreuve marocaine, c’est 250 km dans le désert en sept jours et en autosuffisance alimentaire. Le syndic de Baulmes portera sur lui sa nourriture, son sac de couchage et le moins d’affaires possible afin d’aller au bout de l’aventure. «Mes épaules, c’est le seul truc qui m’inquiète, lance-t-il, lui qui avait souffert de porter son sac à dos lorsqu’il est allé se tester et trouver des réponses à ses interrogations au Semi-marathon des Sables, l’automne dernier aux Canaries. Je sais que je vais avoir mal.»

Julien Cuérel est déterminé, sûr de sa préparation. Et il ne fait de toute façon pas la course pour le classement: «Si je suis moins bien un jour, ça ne me dérange pas d’aller moins vite.» La température s’annonce assez clémente, aux alentours des 30-35 degrés, loin des 45-50 parfois atteints et redoutés. Mais du vent est prévu: attention aux tempêtes de sable, histoire de ne pas se perdre. Dès dimanche, il sera seul avec les éléments, dans l’immensité du désert marocain.

 

Pour de bonnes causes

 

Julien Cuérel soutient quatre associations caritatives, dont trois du canton, durant son périple au Maroc: Cérébral Vaud, les Cartons et Jardins du Cœur d’Yverdon, Cœur battant et Simba for kids, qui agit au Kenya. Le Baulméran a déjà récolté quelque 7000 francs de dons. Il aimerait néanmoins atteindre les 10 000 francs en tout.

Afin de soutenir ces associations, un coup de pouce financier est bienvenu via Twint (078 961 50 50) ou par versement. Infos sur www.julien2022.ch.

 

En chiffres

 

1068 coureurs de l’extrême – dont une trentaine de Suisses – sont inscrits à cette 36e édition du Marathon des Sables. Julien Cuérel portera, lui, le dossard 1006.

2300 calories: c’est, à peu près, ce qu’a prévu d’avaler chaque jour Julien Cuérel, tandis qu’il en dépensera quotidiennement entre 3000 et 4000. Aïe!

10 kilos: c’est le poids cumulé de son sac à dos (7,2 kg), de sa sacoche ventrale (1,3) et de l’eau (1,5) qu’il aura sur lui durant son périple.

Manuel Gremion