Logo

Et s’ils se retrouvaient en playoffs ?

22 décembre 2017 | Edition N°2151

Hockey – 1re ligue – Le HC Vallée de Joux et le HC Yverdon s’affrontent, ce soir au Sentier (coup d’envoi 20h15), pour le troisième et dernier derby de la saison. A moins que…

Qui du Combier Matthias Steinmann u de l’Yverdonnois Juris Zandovskis aura le dernier mot ce soir ? ©Duperrex-a

Qui du Combier Matthias Steinmann u de l’Yverdonnois Juris Zandovskis aura le dernier mot ce soir ?

«Une série éliminatoire contre Yverdon ? Je signe direct !» Les statistiques, pourtant, Vincent Le Coultre les connaît. Son équipe -la Vallée de Joux- a remporté le premier duel de la saison face à Yverdon 4-3, mais elle s’est faite corriger au retour 7-3. Reste que l’omniprésent attaquant est plutôt sûr de la force de sa formation. «Si on joue soixante minutes avec la même intensité, comme cela a été le cas face à Franches-Montagnes mardi (belle victoire 3-5), on est très durs à battre. Lors du dernier derby, on était absents pendant deux tiers. C’était bien normal qu’il nous marche dessus de la sorte.»

La confiance qui habite l’homme au 21 points en 18 matches, l’Yverdonnois Juris Zandovskis la partage. «Globalement, j’ai le sentiment qu’on est supérieurs aux Combiers, surtout offensivement. Ce qui me fait dire ça ? C’est toujours délicat de s’appuyer sur une seule rencontre, mais, lors de notre dernier duel, ils ne nous avaient que très peu inquiétés. On avait pu gérer le match.»

Si les deux hommes défendent fermement leurs couleurs, c’est que leur équipe respective ont le vent du succès dans le dos. Toutes deux vont se présenter, ce soir au Sentier, en ayant fait main basse sur leur trois dernières confrontations. «On a déjà connu ça en début de saison. On sait qu’on ne doit pas se laisser aller à l’euphorie, ça nous a bien assez coûté la première fois», prévient Vincent Le Coultre. Pour le meilleur compteur du club de la Cité thermale (33 points), c’est une première : «C’était nécessaire pour qu’on puisse commencer à regarder vers le haut. Pour réussir, il faut se fixer des objectifs élevés. Qu’on soit clairs : c’est important de garder les pieds sur terre. Mais j’estime que le top 4 se situe à notre portée.»

Ce soir, toutefois, il faudra bien qu’un perdant soit nommé. Le HCVJ saura-t-il profiter de l’avantage de la glace (les deux premiers derbies ont vu l’équipe recevant s’imposer)? Ou les Yverdonnois useront- ils de leur léger avantage psychologique ? «Il y aura des buts, c’est certain !, lance l’attaquant aux origines lettonnes. A ce titre, il faudra se méfier de certaines individualités de nos rivaux, qui sont capables de faire la différence à tous moments.»

Dans les rangs des deux formations, le compte à rebours est déjà bien lancé : «On est tous hyper impatients, commente Vincent Le Coultre. On sait qu’il y aura du monde, que beaucoup d’Yverdonnois feront le déplacement.» Un avant-goût de playoffs ? «Ce sera très ouvert et serré, en tout cas», prédit Juris Zandovskis. «C’est le genre de rencontre sympas pour la région, reprend son futur adversaire. Raison de plus pour espérer que cela ne soit pas notre dernier duel de la saison.»

Le rendez-vous pour les playoffs est pris. Reste plus qu’à se mettre d’accord concernant l’équipe qui bénéficiera de l’avantage de la glace. Pas gagné d’avance…

 

Les configurations potentielles

 

1. La Vallée de Joux termine 3e, Yverdon 6e.

2. Les Combiers finissent 4e, le HCY 5e (configuration actuelle).

3. Les hommes de Jiri Rambousek bouclent le championnat en tant que meilleur Nord-Vaudois, à la 4e place. La Vallée 5e.

4. Yverdon se hisse sur le podium, 3e, et la troupe de Beat Kindler se classe 6e.

5. Les deux équipes ne se rencontrent pas en quart de finale (à l’inverse des quatre premiers cas de figure), remportent leur série initiale et profitent de la défaite d’au moins un des deux leaders (Sierre et Franches-Montagnes).

Le HCY et le HCVJ pourraient ainsi potentiellement se disputer une place en finale.

Enregistrer

Enregistrer

Florian Vaney