Logo

Un site unique pour l’Ecole de soins

26 mai 2017 | Edition N°2004

Pompaples – Le vainqueur du concours pour le projet de site unique de l’Ecole de soins et santé communautaire a été dévoilé, mardi, à Saint-Loup. Il s’agit de l’Atelier Cube S.A., de Lausanne, qui a réalisé le nouveau Parlement vaudois.

Le nouveau bâtiment, à droite du parking, s’intégrera idéalement dans le paysage, tout en faisant profiter aux futurs élèves de locaux idéaux. ©Atelier Cube S.A.

Le nouveau bâtiment, à droite du parking, s’intégrera idéalement dans le paysage, tout en faisant profiter aux futurs élèves de locaux idéaux.

Le vainqueur est connu ! C’est donc l’Atelier Cube S.A. Qui a remporté le concours d’architecture pour la réalisation du futur site de l’École de soins et santé communautaire (ESSC) sur le plateau de Saint-Loup. C’est ce qu’ont révélé, mardi soir, les responsables du projet, à la cafétéria de l’hôpital des Établissements hospitaliers du Nord vaudois (EHNV). Les cadres et les deux tiers du personnel de l’école, les représentants du collège d’experts, ainsi que les représentants des bureaux d’architectes finalistes, s’étaient réunis à l’occasion d’un vernissage organisé sur le site de Saint- Loup. Des membres de la Fondation de soutien à l’ESSC, de la Communauté et de l’Institution des diaconesses de Saint-Loup étaient également présents.

Trente-cinq bureaux étaient dans les starting-blocks du concours d’architecture pour la présentation d’un projet de site unique sur le plateau de Saint-Loup. Cinq ont été retenus pour la phase finale, sous la forme de mandats d’étude parallèles. Cette démarche instaure un dialogue entre les architectes mandatés et le maître de l’ouvrage, et elle permet aussi à ce dernier d’apprécier l’organisation de chaque candidat.

 

Projet initial revu

 

Marc Collomb est le représentant d’Atelier Cube S.A., vainqueur du concours. ©PIB

Marc Collomb est le représentant d’Atelier Cube S.A., vainqueur du concours.

Romain Carnal, président du collège d’experts, a souligné la qualité des cinq projets présentés. «Celui de l’Atelier Cube S.A. A fait l’unanimité parce qu’il s’intégrait mieux au bâti du site, à la verdure et à la roche de la nature environnante», a précisé l’architecte, qui est également membre du comité de l’ESSC. Les experts ont aussi apprécié le fait que l’Atelier Cube S.A. Ait osé revoir complètement son projet après sa première présentation, pour mieux répondre aux critères du maître de l’ouvrage.

 

Une priorité stratégique

 

Stéphane Coedoz, directeur général de l’ESSC, a présidé le vernissage. ©PIB

Stéphane Coedoz, directeur général de l’ESSC, a présidé le vernissage.

L’ESSC est issue de la fusion des écoles de Vevey, de Morges et de Saint-Loup. «Dès sa création, les fondateurs ont estimé qu’il était logique de réunir les trois écoles sur un seul site», a relevé Stéphane Coendoz, directeur général de l’école. Plusieurs possibilités ont été étudiées avant que le site de Saint- Loup ne s’impose comme une évidence. Car le terrain en question réunissait plusieurs facteurs déterminants dans la réalisation du projet, comme le fait qu’il se situe en zone hospitalière et de formation et qu’il soit mis à disposition gratuitement, sous forme de droit de superficie par l’Institution des diaconesses. De plus, ce dernier s’inscrivait déjà dans les priorités du pasteur Louis Germond, qui a fondé l’institution, il y a 175 ans. Le directeur a encore précisé que «les services de l’Etat (SIPal et DGEP) ont confirmé que l’ESSC serait la propriétaire du bâtiment. Et que le Canton assurerait le cautionnement de l’emprunt et le service de la dette dans une stratégie identique à celle du financement d’un EMS.»

A terme, l’ESSC accueillera 1100 élèves, soit environ 600 par jour, et comptera 160 collaborateurs.

Pierre Blanchard