Logo

Sonisphère met la Ville d’Yverdon au défi

4 mai 2012

Accueillir Metallica, Motörhead et plusieurs dizaines de milliers de fidèles au Parc des Rives du lac le 30 mai prochain n’est pas de tout repos pour les autorités communales, qui ont présenté hier le dispositif qui sera mis en place.

De gauche à droite, Nathalie Saugy (municipale de la culture et du tourisme), Vincent Sager (directeur d’Opus One), Raphaël Kummer (chef de projet à la Ville), Pascal Pittet (commandant de la Police municipale), Jean-Daniel Carrard (municipal de la police, du SIS et des sports) et Daniel von Siebenthal (syndic).

«Nous sommes prêts!» Jean-Daniel Carrard, municipal de la police, du SIS et des sports, et la Ville d’Yverdon-les-Bains sont sereins, à un peu moins d’un mois de la venue de Motörhead, Metallica et consorts. Le mercredi 30 mai prochain, les festivaliers débarqueront de toute la Suisse pour participer au festival itinérant Sonisphère, qui se déroulera cette année au parc des Rives du lac. «Accueillir cette manifestation est un honneur, mais aussi un défi, a indiqué le syndic Daniel von Siebenthal à la presse. Lorsque nous avons dit oui, nous ne nous attendions pas à une telle quantité de travail.»

Peu de temps et beaucoup de travail

En vue de l’événement, les services communaux ont été mis à forte contribution. D’autant qu’ils n’ont pas eu le temps de se tourner les pouces: ce n’est qu’en janvier que le festival itinérant a confirmé que son édition suisse aurait lieu à Yverdon-les-Bains. «La décision définitive est tombée à quatre mois du jour J, ce qui est très peu pour ce type de manifestation», a confirmé Vincent Sager, directeur d’Opus One, société co-organisatrice. Il a donc fallu faire vite pour mettre en place un dispositif à même de garantir l’accessibilité du centre-ville, de régler les questions de parcage et de limiter les inconvénients pour les Yverdonnois.

Au final, les services communaux ont accouché d’un dispositif qui montera en puissance, demeurant très léger jusqu’au 30 mai, et qui est détaillé sur le site internet de la Commune (lire encadré).

L’enjeu est tout de même de taille: les festivaliers seront nombreux, même si la capacité maximale du site (45 000 personnes) ne devrait pas être atteinte. «Nous avons actuellement vendu un peu moins de 30 000 billets, relève Vincent Sager. Nous attendons entre 35 000 et 40 000 spectateurs, maximum.»

Ces derniers gagneront Yverdon par le rail (des trains spéciaux sont prévus par les CFF) ou par la route. «Les parkings prévus permettront d’absorber 8000 voitures et 1500 motos», a précisé Pascal Pittet, commandant de la Police municipale

 

Le dispositif en bref

À l’exception de quelques rues, la quasi-totalité de la ville restera accessible durant la manifestation. De plus, la Municipalité a souhaité adopter des mesures compensatoires afin de limiter les inconvénients occasionnés par la manifestation. Des places de stationnement à proximité du centre-ville resteront disponibles toute la journée pour permettre la bonne marche des affaires des commerçants de ce secteur. Enfin, les habitants du centre-ville, dans un périmètre défini, recevront un macaron leur permettant de se garer sur des zones réservées le soir de la manifestation. La mise en place des infrastructures de la manifestation débutera le jeudi 24 mai au Parc des Rives. Dès cette date, l’accès à cette zone sera limité jusqu’au 3 juin. En accord avec l’organisateur, le pourtour du Parc des Rives restera accessible pendant le week-end de Pentecôte pour les promeneurs.

Infos détaillées sur: www.yverdon-les-bains.ch/festivalsonisphere. Dès le 7 mai, une ligne téléphonique est également mise en place au 024 423 60 38.

Lionel Pittet