Logo

«Toute une frange de la population est concernée»

19 mars 2019 | Edition N°2459

Yverdon-les-Bains – Les Cartons du cœur ont enregistré une hausse de 10% des demandes, l’an dernier.

Des personnes âgées, mais aussi des familles nombreuses ou monoparentales, ainsi que des requérants qui ont obtenu récemment un permis B: l’association des Cartons et Jardins du cœur d’Yverdon et environs a aidé 10% de personnes de plus qu’en 2017, l’an dernier. Dans la Cité thermale, 608 ménages ont eu recours à ces packs contenant de la nourriture et des produits de première nécessité – soit un total de 1782 personnes – et 246 familles à l’antenne de Sainte-Croix, ce qui correspond à 582 individus.

Coup de pouce

«On peut faire face, mais il y a une inquiétude par rapport à l’état général d’une partie de la population», note le président Jean-Pierre Masclet. Si les demandes ne cessent d’augmenter depuis 2014, l’association enregistre «une hausse assez importante depuis juillet dernier. Ce qui nous impressionne, c’est de voir de nouveaux bénéficiaires. Toute une frange de la population est concernée. Ce ne sont pas forcément des gens qui sont pauvres, mais qui ont besoin d’un petit coup de pouce à un moment donné. Et c’est notre mission.»

Les Cartons et Jardins du cœur, c’est un parachute, en cas de coup dur. Les familles reçoivent de quoi se nourrir durant trois à quatre semaines, ainsi que des produits d’hygiène. Le seul critère requis est de se présenter avec une pièce d’identité. Mais elles ne peuvent pas prétendre à plus de trois cartons par année: «On ne fait que du dépannage. On n’est pas là pour donner à manger régulièrement aux gens», insiste Jean-Pierre Masclet.

Caroline Gebhard