Logo

Le triplé pour Tiffanie Zali et Elfic

29 janvier 2018 | Edition N°2173

Basketball – SBL Cup féminine – Malgré l’absence de la Tapa- Sabllia, blessée aux genoux, la formation fribourgeoise s’est imposée en finale face à Troistorrents 77-63, hier à Montreux. Une troisième victoire en trois ans.

 

Trois SBL Cup en trois ans : personne n’arrête Elfic Fribourg ! ©Champi

Trois SBL Cup en trois ans : personne n’arrête Elfic Fribourg !

La finale féminine de la SBL Cup a mis aux prises le double tenant du titre, Elfic Fribourg, à Troistorrents, hier à Clarens. En Ligue nationale A, ces deux équipes trustent actuellement les deux premières places, avec un avantage de deux longueurs pour les Elfes. Leur seule confrontation jusqu’ici cette saison a cependant été remportée par les Valaisannes, à domicile. Les coéquipières de la Tapa-Sabllia Tiffanie Zali, blessée, connaissaient donc la valeur de l’opposition dans leur quête d’un nouveau trophée.

Vainqueurs finales par 77-63, les Fribourgeoises ont ainsi conservé leur bien pour la deuxième année consécutive. Mais pour Tiffanie Zali, il s’agissait là d’un nouveau couronnement mâtiné tout de même d’un regret : celui de n’avoir pas été actrice de la fête : «La SBL Cup n’a pas l’air de me réussir. Une commotion en 2017 et ces problèmes aux genoux cette année… J’espère mettre fin à cette malchance la saison prochaine.» Absente des terrains depuis début décembre dernier, la jeune et talentueuse joueuse d’Yvonand décidera tout prochainement si elle choisit de se faire opérer.

Et comment a-t-elle vécu le match de sa formation ? «J’étais très stressée au début car, depuis le banc, on a le temps de se poser beaucoup de questions.» Avant de rendre un hommage appuyé à ses coéquipières après ce nouveau sacre : «Elles ont joué en véritable équipe et se sont montrées très solidaires en défense. Elles ont fait plaisir à regarder.»

Tiffany Zali (au centre) a observé le sacre de ses coéquipières depuis le banc. ©Champi

Tiffany Zali (au centre) a observé le sacre de ses coéquipières depuis le banc.

Tiffanie Zali se sent d’ailleurs comme chez elle au sein des Elfes, «un club avec une belle ambiance, tant sur que hors des terrains». Et la venue, cette saison, de la superstar belge Noémie Mayombo a donné une dimension supplémentaire au groupe. La Tapa-Sabllia ne tarit d’ailleurs pas d’éloges à propos de sa nouvelle coéquipière, internationale dans son pays : «Noémie est une vraie lionne sur le terrain. Elle ne lâche jamais rien et, clairement, elle est un exemple pour moi. J’aimerais pouvoir arriver à son niveau.»

La Nord-Vaudoise espère être de retour sur les terrains en avril, afin d’aider sa formation à glaner les deux trophées encore en jeu, le championnat et la Coupe de Suisse.

La course contre la montre est lancée pour elle.

 

Elfic Fribourg – Troistorrents 77-63 (23-18 19-9 17-23 18-13)

Elfic : Mayombo (32), Fora (10), Delaquis (5), Dyer (10), Giroud (16); Dihigo Bravo (4). Coach : Laurent Plassard. 25/48 à 2 points, 4/11 à 3 points, 15/18 aux lancers francs, 14 fautes d’équipe commises.

Troistorrents : Fogg (18), Ruga, Mauler (2), Hajdune Csaszar (5), Tolusso (8); Clément (2), Halejian (21), Constantin (7), Garcia, Schmidiger, D’Antonio. Coach : Antoine Mantey. 13/27 à 2 pts, 9/19 à 3pts, 10/17 aux lancers francs, 19 fautes d’équipe commises. Sortie pour cinq fautes : Tolussso (40e).

Notes : Salle du Pierrier, Clarens/Montreux, 1200 spectateurs. Arbitrage de MM. Tagliabue et Oberson.

Enregistrer

Aurélien Abla