Logo

Turquie et Tunisie largement délaissées

20 juillet 2017 | Edition N°2042

Nord vaudois – Au moment de choisir leur destination de vacances, de nombreux Nord-Vaudois se sont dirigés vers l’Espagne, la Grèce ou le Portugal, plutôt que vers les stations balnéaires en Turquie ou en Tunisie.

Les plages du sud de la Turquie, ici Kemer, n’ont plus la cote. ©Wikicommons

Les plages du sud de la Turquie, ici Kemer, n’ont plus la cote.

Le sable, le soleil et la mer, qui n’en rêve pas au moment de planifier des vacances d’été bien méritées ? C’est pourtant à cet instant précis que le casse-tête commence pour certains voyageurs, accompagné d’une question fondamentale : «on va où ?»

 

Méditerranée chérie

 

Pour se faire une idée des destinations préférées des Nord-Vaudois, un passage dans les agences de voyage d’Yverdon-les-Bains s’imposait. Celui-ci a rendu possible l’établissement d’un classement des endroits privilégiés pour la période estivale. En tête, et sans grande surprise, les différentes îles de la Méditerrannée tiennent le haut du pavé avec Majorque, la Crète, Chypre et la Sardaigne. «En ce qui concerne les destinations plus lointaines, remarque Stéphanie Pidoux Meylan, responsable de l’agence Hotelplan, l’océan Indien, l’Ile Maurice, les Maldives et les Seychelles marchent fort aussi.» Du côté de l’Amérique du Nord, les tendances sont mitigées. «On note une baisse d’intérêt pour les Etats-Unis, détaille Isabelle Munguia, de chez TUI. Par contre, le Québec attire beaucoup de monde.»

 

Trois pays oubliés

 

Les choses se gâtent lorsque l’on évoque la Turquie, la Tunisie et l’Egypte, destinations phares d’il y a quelques temps. «Souvent, lorsque l’on demande à nos clients s’il y a des régions du monde qu’ils ne désirent pas découvrir ou visiter, ces trois pays sont systématiquement mentionnés», relève Loris Duruz, employé dans l’agence Kuoni de la Cité thermale. Les attentats sur la plages tunisienne ou à l’aéroport d’Istanbul continuent d’avoir un impact sur les choix des voyageurs. La situation actuelle dans l’est et le Sud-Est de la Turquie, où le Département fédérale des affaires étrangères (DFAE) déconseille de se rendre (lire encadré ci-dessous), joue également un rôle décisif lorsqu’il faut se décider.

A noter encore que les réservations vers les pays nordiques ont connu un boom très important cette année. Que ce soit pour les beautés tourbées d’Ecosse ou pour la majesté des fjords norvégiens, les voyageurs de la région ont mis le cap au Nord.

 

Les conseils des Affaires étrangères

 

Pour la grande majorité des pays, le département des affaires étrangères propose ses conseils aux voyageurs. Dans le cas de la Turquie, les régions de l’est et du sud-est sont fortement déconseillées et le risque d’attentat reste élevé dans tout le pays. Pour ce qui est de la Tunisie, la menace demeure claire. «Malgré des mesures de sécurité renforcées, le risque d’actes terroristes existe à tout moment dans tout le pays, y compris sur les sites balnéaires», informe le site officiel.

Pour plus d’informations : www.eda.admin.ch

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Jean-Philippe Pressl-Wenger