Logo

Un art coréen aux multiples facettes

5 novembre 2012

Taekwondo – Les Championnats suisses se sont déroulés à Yverdon. Décoiffant!

Zef Gjolaj s’envole, touche son adversaire à la tête, marque trois points et remporte le titre national des -68 kg!

Ce n’est pas tous les jours qu’un sport olympique organise ses Championnats suisses sur le sol yverdonnois. C’était le cas le week-end dernier, aux Isles, où 201 taekwondoins se sont disputé les différents titres nationaux en jeu. Un nombre de participants record pour l’événement, qui en était à sa 33e édition, la toute première dans la Cité thermale.

Les JO, justement. Aucun Helvète n’était du voyage à Londres l’été dernier, contrairement à Pékin, en 2008, où Manuela Bezzola avait défendu les couleurs nationales. La Biennoise de 23 ans était évidemment présente à Yverdon, comme d’autres qui rêvent de partir pour Rio, en 2016.

Zef Gjolaj est de ceux-là. Virevoltant, l’athlète du Riviera Taekwondo a remporté le dernier titre mis en jeu hier en fin d’après-midi, dans la catégorie des -68 kg. Son quatrième sacre national depuis 2008. «Bien sûr, je vais tout essayer pour aller aux Jeux de Rio, mais il n’est pas facile de rivaliser au niveau international, explique le taekwondoin de Lavey. Dans les autres pays, les athlètes sont professionnels. Pour ma part, je dois travailler avant d’aller m’entraîner ensuite chaque jour, alors qu’ailleurs, ils peuvent pratiquer plusieurs fois par jour.» Agé de seulement 22 ans, il sera l’un des meilleurs espoirs suisses pour décrocher un ticket pour le Brésil.

Tout un art

Ce n’est pas qu’à la télévision qu’on casse des briques, mais aussi à Yverdon!

L’art martial coréen ne se limite pas seulement à la compétition. Ainsi, le public des Isles a eu l’occasion de découvrir d’autres facettes de la discipline, dont les impressionnantes démonstrations des maîtres et grands maîtres présents pour l’occasion. Avec, notamment, la toujours appréciée casse, où comment réduire en miettes quelques(!) tuiles à la force des mains. Des démonstrations réalisées par des pratiquants, dame et hommes, entre 35 et 68 ans. Preuve des bienfaits du sport pour la santé!

Une édition convaincante, donc, à Yverdon. La salle s’est parfaitement prêtée à la compétition. A tel point d’ailleurs, que les autorités yverdonnoises envisagent même -une fois le cahier des charges connu et dans le cas où cela se révélera réalisable- de se mettre sur les rangs pour accueillir les Championnats d’Europe en 2016!

Retour sur les résultats dans l’édition de mercredi. 

Manuel Gremion