Logo

Un attaquant se révèle en Loïc Merz

6 novembre 2009

Troisième de 1re ligue, le HC Yverdon attend Saastal demain, à 20h15, avec le moral au beau fixe. Et son capitaine, en pleine bourre, n’y est pas étranger.

 

Loïc Merz se sent bien dans son rôle de capitaine et de leader au HCY. Et sa fiche de statistiques ne dit pas le contraire!

Loïc Merz se sent bien dans son rôle de capitaine et de leader au HCY. Et sa fiche de statistiques ne dit pas le contraire!

Loïc Merz, huit matches, vingt points, dont neuf lors des seuls matches contre Tramelan et Franches-Montagnes. On comprend mieux pourquoi le HC Yverdon vient d’inscrire seize buts lors de ces deux dernières sorties.

 

Mais le capitaine yverdonnois, au centre de la première ligne, a le triomphe modeste: «Il y a surtout une bonne part de réussite. Et puis le power-play a bien tourné lors de ces deux derniers matches. Et comme j’y suis aligné, évidemment, ça fait des points.»

Saastal est prévenu, l’ancien du Lausanne HC est en pleine bourre. «Mais on sait que les Haut-Valaisans ne lâchent jamais. Et ils prennent peu de buts», souligne Merz. C’est vrai, malgré leur avant-dernière place, et un seul succès, les hommes de Karel Trachta possèdent la troisième meilleure défense du groupe! «C’est pourquoi le début de rencontre sera important», insiste l’attaquant du HCY.

L’équipe de la Cité thermale avait pourtant commencé le championnat avec de petits scores. Puis, après une casquette prise contre Star Lausanne (9-3), elle vient à son tour d’en infliger deux à la suite. Goal-average de ces trois matches: 19-16! «On a toujours eu un assez bon potentiel offensif. Et, surtout, on s’est bien améliorés en power-play après le match contre Star, où rien n’avait fonctionné. Depuis, on a beaucoup travaillé les situations spéciales à l’entraînement», explique Loïc Merz. Certes, mais à l’inverse, c’est en box-play que les Nord-Vaudois pèchent. «Le système est différent depuis le changement d’entraîneur. Cela prend peut-être un peu de temps pour l’assimiler. Mais on doit l’améliorer, car on encaisse trop!»

Montrer l’exemple

En tant que capitaine, ce défenseur de formation reconverti en attaque se borne à apporter le maximum dans le vestiaire et sur la glace. «Provenant de Ligue nationale, c’est normal, estime-t-il. Déjà l’an dernier, je tâchais d’être un leader, de montrer l’exemple.» Et si son ratio de points par matches a doublé (réd: la saison passée, en championnat régulier, il avait inscrit 25 points en 22 matches, un bilan déjà excellent), il ne pense pas être forcément meilleur. «Je suis dans une ligne qui fonctionne bien avec Stastny et Christinaz. On va faire au mieux pour que cela continue ainsi!»

A 26 ans, il est d’ailleurs tout heureux de jouer devant. «J’avais déjà joué à ce poste quelques matches en LNB, rappelle-t-il. J’avais envie de marquer des goals, de prendre du plaisir à jouer offensif.» Et depuis la saison dernière et son retour en 1re ligue , il est devenu un poison en attaque. Pour retrouver la LNB dans cette position? «J’avais décidé d’arrêter en Ligue nationale en profitant d’une bonne opportunité de carrière professionnelle hors du sport. Mais on ne sait jamais…»

Samedi, face à Saastal, à 20h15, à la patinoire d’Yverdon, le HCY n’a pas droit à l’erreur pour rester au contact de Guin et de Red Ice, en tête de groupe. «On espère même créer une petite cassure après les trois premiers, si on parvient à rester réguliers», relève Loïc Merz. Et ainsi préparer les playoffs dans les meilleures conditions.

Manuel Gremion