Logo

Un collège yverdonnois affecté par le gel

13 février 2012

Une centaine d’élèves du Collège de la Place d’Armes, tout près de la Gare à Yverdon-les-Bains, ont été invités à regagner leur domicile vendredi matin. La rupture d’une conduite d’eau a provoqué de gros dégâts.

Sous l’effet du gel, un bouchon situé à l’extrémité du tuyau, derrière la paroi, a sauté. L’eau sous pression a coulé dans toute l’aile nord.

«Je me suis levé à 1h du matin pour aller chercher un mouchoir de papier. J’ai entendu un bruit et je suis allé voir ce qui se passait. C’était impressionnant de voir tomber l’eau depuis le sommet de l’immeuble!» Concierge depuis bientôt un quart de siècle au Collège de la Place d’Armes, qui dépend administrativement de l’Etablissement De Felice, Bernard Gachet n’avait jamais vu pareil incident.

Réalisant la gravité de la situation, il a appelé les pompiers et s’est précipité sur la vanne principale afin d’interrompre l’alimentation en eau.

Mais en l’espace de quelques minutes, ce sont des centaines de litres de liquide qui se sont écoulés depuis le troisième niveau, situé sous les combles, dans l’aile nord de ce vénérable bâtiment construit en 1897.

Les hommes du Service d’incendie et de secours (SIS) d’Yverdon-les-Bains ont travaillé le reste de la nuit pour pomper l’eau et prendre toutes les dispositions nécessaires pour limiter les dégâts. Ceux-ci, même s’ils ne peuvent être chiffrés précisément pour l’instant, ascendent certainement à plusieurs dizaines de milliers de francs.

Autorités sur place

A l’aube déjà, Markus Baertschi, urbaniste de la Ville, et ses collaborateurs étaient à pied d’oeuvre pour évaluer la situation et prendre les mesures nécessaires pour que les élèves puissent réintégrer dès que possible les classes. Les municipaux Marianne Savary, en charge de l’urbanisme, et Jean-Claude Ruchet (écoles) se sont également déplacés.

A mesure de leur arrivée, les écoliers ont été acheminés vers la salle de gymnastique, à l’ouest du bâtiment principal. Ceux dont les classes sont situées dans l’aile sud, principalement, ont été invités à suivre les enseignants pour une journée conforme à l’horaire. Non sans une certaine envie, ils ont vu leurs camarades des sept classes affectées par l’inondation être invités à regagner leur domicile.

«Avec l’eau, les plafonds se déforment. Il faut tout contrôler. Il y a eu aussi un court-circuit et nous avons demandé la vérification de toutes les installations électriques. Les élèves ne reviendront dans cette partie que si leur sécurité peut être garantie à cent pour cent», expliquait vendredi matin Markus Baertschi, chef du Service de l’urbanisme et des bâtiments (URBAT).

Les travaux seront réalisés en urgence, mais il n’est pas exclu que des locaux de remplacement doivent être trouvés pour quelques jours, voire, selon l’ampleur des dégâts, quelques semaines. Les responsables y verront sans doute plus clair une fois l’état des lieux complètement réalisé.

Reprise mardi matin

Tous les élèves invités à regagner leur domicile ont pris avec eux une lettre de l’Etablissement scolaire qui explique sommairement la situation à leurs parents.

A la suite de l’inspection technique, il a été décidé que les élèves de cinq des sept classes affectées pourront reprendre les cours mardi matin au Collège de la Place d’Armes. Leurs enseignants leur indiqueront les salles de cours.

Les élèves des deux autres classes rejoindront eux, mardi matin également, le collège Pestalozzi, qui dépend lui aussi de l’Etablissement De Felice, dirigé par Matine Blanc-Dély.

Pour ce lundi, un service de garde est organisé pour les élèves dont les parents n’ont pas de solution.

www.esdefelice.ch ou Hotline: 1600

Isidore Raposo