Logo

Un crédit «historique» pour la Ville

17 octobre 2016 | Edition N°1850

Yverdon-les-Bains – Le Collège des Rives et l’extension de la Caserne des pompiers coûteront 62 millions de francs. Jamais un tel montant n’avait été demandé.

Le futur Collège des Rives occupera la plus grande partie du site de l’ancien Arsenal, y compris la pointe formée par la jonction des rues de l’Hippodrome et de l’Arsenal. ©Michel Duperrex

Le futur Collège des Rives occupera la plus grande partie du site de l’ancien Arsenal, y compris la pointe formée par la jonction des rues de l’Hippodrome et de l’Arsenal.

Si le montant, déjà envisagé au niveau du crédit d’étude, n’est pas une surprise -il a d’ailleurs été diminué-, c’est tout de même le plus gros crédit soumis dans un seul préavis au Conseil communal d’Yverdon-les-Bains. C’est d’ailleurs pour le même quartier qu’avait été débloqué, il y a une vingtaine d’années, un montant de plus de 40 millions de francs pour la construction de La Marive et la nouvelle caserne des pompiers.

L’organe délibérant doit donc se prononcer, si possible avant la fin de l’année pour faciliter le respect de la planification -les installations scolaires doivent être opérationnelles pour la rentrée d’août 2019-, sur un crédit de 62 millions de francs.

Deux objets distincts

Ce montant recouvre la construction d’un nouveau collège, rendu nécessaire par la dynamique démographique, et l’extension de la caserne des pompiers, l’actuelle ne permettant déjà plus de répondre de manière optimale aux différentes missions imposées par la création du SDIS Nord vaudois.

Et si le site est partagé, collège et caserne auront des espaces bien séparés, exception faite pour le SDIS, dont les services techniques seront partagés avec ceux de Police Nord vaudois (lire ci-dessous).

Démolition imminente

La mise à l’enquête du projet n’ayant suscité aucune opposition, la délivrance du permis de construire est imminente. C’est dire que les travaux de démolition débuteront cet automne.

Les locaux de l’ancien Arsenal étaient encore partiellement occupés et utilisés pour du stockage, aussi bien par des services de la Ville que par des tiers, notamment par le Consortium CDNV07, organisateur du Comptoir. Le site sera totalement libéré à la fin de ce mois.

Secondaire sur deux sites

A la rentrée d’août 2019, les élèves du niveau secondaire seront ainsi répartis entre le Collège Léon-Michaud et celui des Rives (35 classes plus 6 de dégagements, 3 salles de gym et un réfectoire de 200 places), qui accueillera les élèves du collège F. B. De Felice, soit quelque 700 élèves par site. Précisons encore qu’un bureau spécialisé suivra l’évolution du chantier, en appui au Service de l’urbanisme.

Un processus malgré tout «rapide»

On rappellera que la Ville a acquis le site de l’ancien Arsenal en 2013 -il était propriété du Canton- pour un montant de 3,35 millions de francs. Moins d’un an plus tard, le Conseil communal a accordé un crédit d’étude de 5,75 millions de francs et le concours d’architecture a été lancé sitôt après. Une fois le lauréat désigné sur 32 projets -le bureau d’architectes Pont 12 avec DIC Ingénieurs (génie civil), Thorsen (électricité), Jakob Forrer (chauffage et ventilation), et Schumacher Ingéniérie (sanitaire)- il a fallu retravailler le programme pour entrer dans le cadre budgétaire. Malgré le report d’un an de la mise à disposition, la procédure peut être considérée comme rapide sur la base de critères ressortant d’un récent rapport de la Cour des comptes.

Caserne des pompiers – Le Service d’incendie et de secours (SDIS) au service de 42 communes
La nouvelle construction fera face au bâtiment existant

L’extension de la Caserne sera réalisée face à l’actuelle. ©Michel Duperrex

L’extension de la Caserne sera réalisée face à l’actuelle.

Le SDIS Nord vaudois répond aux besoins de 42 communes. Mais son aire d’action, en fonction des situations, peut s’étendre jusqu’au Vully et la vallée de Joux. Avec les SDIS Lausanne-Epalinges, Riviera et Nyon-Dôle, il fait partie des quatre grands centres cantonaux et dispose de 300 sapeurs-pompiers, dont sept professionnels basé à Yverdon-les-Bains.

Le SDIS Nord vaudois assure également les tâches relatives à la Police du feu pour la ville d’Yverdon-les-Bains.

Les véhicules stationnés sur le site de l’ancien Arsenal seront déplacés, pendant la durée du chantier, à l’avenue des Sports 5. Par ailleurs, des véhicules et du matériel seront entreposés dans d’autres casernes du SDIS Nord vaudois.

L’extension permettra d’augmenter les surfaces de garage, de créer des locaux et ateliers, en partie communs à Police Nord vaudois, des salles de conférence et une salle d’entraînement physique.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Isidore Raposo