Logo

Un garage yverdonnois dans le viseur de la justice

10 septembre 2018 | Edition N°2328

Le vent semble avoir tourné pour le propriétaire des garages Volvo établis à Yverdon-les-Bains, à La Chaux-de-Fonds (NE) et à Hauterive (NE). En effet, Arcinfo a révélé vendredi dernier que les trois sites ont été perquisitionnés en même temps par la police judiciaire neuchâteloises le 7 mai dernier. Bien que la Police cantonale vaudoise ait refusé de confirmer ou d’infirmer cette information, d’autres sources nous ont indiqué que des agents étaient effectivement venus dans les locaux yverdonnois pour en ressortir les bras chargés de classeurs.

Enquête en cours

Celui qui a mis le feu aux poudres est un ancien collaborateur, licencié en 2016. Se basant sur ses dires, le quotidien neuchâtelois indique que les «concessionnaires auraient grugé la marque – impossible à ce stade d’articuler un montant – en trafiquant les contrats de vente envoyés à l’importateur suisse». En effet, le plaignant a expliqué à Arcinfo que les avantages contractuels auxquels le client avait potentiellement droit ne lui étaient pas forcément octroyés. Une fois l’accord signé avec l’acheteur, un second document était établi en reproduisant «frauduleusement» les signatures avant d’être envoyé à Volvo Suisse. Les garagistes auraient ainsi mis, selon l’ex-employé, certains rabais dans leur poche.

«Une instruction pénale a été ouverte en mars et un procureur a été saisi, a déclaré vendredi à Keystone – ATS, Georges Lozouet, chargé de communication de la police neuchâteloise. Les éléments recueillis sont en cours d’analyse par des enquêteurs spécialisés. Pour l’heure, il est impossible de donner une échéance à l’enquête.»

Silence radio des parties

Les gérants du garage yverdonnois, ouvert en 2009 et agrandi en 2015, sont actuellement en vacances et n’ont, pour l’heure, pas pu répondre à nos questions. Idem du côté de l’importateur Volvo Suisse qui, lui, a promis de nous rappeler.

Rédaction