Logo
Un peu de Chavornay sur les bancs de Laiboni
La famille Caillet a transmis aux enfants de l'école de Laiboni les nombreuses fournitures récoltées dans le Nord vaudois, avant leur départ. Photo: DR

Un peu de Chavornay sur les bancs de Laiboni

23 novembre 2023

Voyage – La famille Caillet est partie à l’aventure en Tanzanie. Pour cette rencontre des cultures, elle a emporté un peu de son village dans ses valises…

Carole Caillet, c’est «une grande voyageuse dans l’âme!» Des souvenirs plein les yeux, c’est en partie ce qui explique son envie mordante de partir à l’autre bout du continent africain, quelques années après sa dernière visite. La Tanzanie, elle l’a déjà sillonnée à quatre reprises, que ce soit avec ses parents ou à l’âge adulte, lorsqu’elle a traversé sept pays d’Afrique en camion. Mais Carole Caillet, c’est aussi la maman de trois enfants: Dimitri, Charlotte et Félix. La vie de famille lui impose alors d’autres priorités et son caractère de baroudeuse est mis de côté quelques années, après ce dernier séjour en Tanzanie, il y a quinze ans. «J’adore ce pays, qui a énormément évolué depuis mon dernier voyage. Et encore plus que lorsque j’y allais avec mes parents, il y a trente ans! Là c’était vraiment l’aventure», raconte-t-elle avec le sourire, dans la cuisine familiale à Chavornay. «C’était mon rêve de partir avec mes trois enfants. Mais mon souhait était vraiment de voyager selon mes valeurs, de manière authentique et pas seulement comme des touristes.»

Voir la réalité

Alors que le benjamin a fêté ses 6 ans, Carole Caillet prend sa décision en mars: elle partira avec ses trois enfants en Tanzanie pour les vacances d’octobre 2023. Ces derniers ne sont jusqu’alors, jamais partis aussi loin. Elle trouve finalement une agence qui leur organise un voyage à la carte, dans le but d’aller à la rencontre des habitants.

«J’avais envie que mes enfants voient la réalité, le mode de vie de ces jeunes enfants  qui est si différent du leur.» La famille Caillet s’envole donc pour l’Afrique. Après quelques jours de safari, ils se rendent à Laiboni, village massaï. Le directeur de l’école les attend, tout comme les élèves, curieux ou craintifs, qui se demandent qui sont ces visiteurs. Mais l’appréhension est vite dépassée lorsque Félix, le cadet, sort son ballon de foot. Et pas besoin de se comprendre pour partager une partie!

Livraison express Chavornay-Laiboni

Mais la visite scolaire visait un autre objectif que celui seul de l’observation des cultures. Toujours dans les souvenirs de ses voyages de jeunesse, Carole Caillet avait une idée derrière la tête. «Petite, j’amenais toujours des stylos avec mes parents. Je voulais le refaire cette année.» Peu avant le départ, elle prépare alors un stock de fournitures en vue de leur venue. Et les citoyens de Chavornay se sont montrés généreux face au projet. Après avoir transmis un message sur un groupe Facebook, la famille Caillet reçoit du matériel en quantité: sacs d’école, cahiers, stylos, casquettes… les habitants, ainsi que deux entreprises, jouent le jeu. «Les enfants ont aussi trié leurs affaires, ils se sont bien impliqués. C’était une jolie dynamique. Une dame a même offert des carnets qui appartenaient à sa mère décédée il y a des années. Elle hésitait à les donner et en voyant mon message, elle a su que cela aurait fait plaisir à sa maman et que c’était le bon moment.» Arrivés dans l’école de Laiboni, les jeunes Chavornaysans distribuent le matériel, là où l’alphabet est peint sur les murs défraîchis et les bancs en bois sont vétustes.

Dimitri, Félix, Charlotte et Carole Caillet (de g. à dr.) ont beaucoup appris durant cette aventure.
Photo: DR

Une façon d’apprendre le partage et les différences de cultures…mais aussi de privilèges. «Les enfants se sont rendu compte que ce n’était pas du tout comme chez nous, mais c’est dur pour eux de réaliser que c’est leur vie quotidienne là-bas et qu’ils mangent du maïs tous les jours, par exemple. C’était une découverte réciproque et des échanges de grands sourires!»

Mission accomplie pour la famille de Chavornay, avec ce premier grand voyage qui risque de laisser des traces…

 

Léa Perrin