Logo

Une entreprise yverdonnoise qualifiée pour Sotchi

5 octobre 2012

La société Relec SA, basée aux Petits-Champs, à Yverdon, équipera les stades de glace des Jeux olympiques de 2014 au moyen de ses haut-parleurs ultra-perfectionnés. Visite dans une PME innovante, motivée et heureuse de la reconnaissance de ses compétences.

Marc Chablaix, directeur commercial de Relec SA, se réjouit de représenter Yverdon aux prochains Jeux Olympiques d’hiver! Sa société, forte de six personnes, équipera en effet les stades de glace au moyen de ses haut-parleurs de très haut niveau.

Le hockeyeur Alexander Ovechkin et le patineur Evgeni Plushenko, les deux mégastars annoncées des prochains Jeux Olympiques d’hiver, se produiront dans des stades de glace qui auront l’accent yverdonnois! Relec SA, plus connu sous le nom de sa marque PSI Audio, est en effet actuellement en train de finaliser des commandes destinées à Sotchi, la ville balnéaire russe qui accueillera les JO d’hiver 2014.

«Cela ne va pas chambouler la vie de la société, même si l’on parle d’un contrat de plusieurs dizaines de milliers de francs. Par contre, en ce qui concerne la visibilité et la reconnaissance, cela nous rend fiers», explique Marc Chablaix, directeur commercial de la société, laquelle emploie six personnes. Son créneau? La fabrication de haut-parleurs de grande qualité, pour lesquels chaque détail fait la différence.

Des haut-parleurs presque entièrement yverdonnois

«Tout, ou presque, est produit sur place, ici à Yverdon, que ce soient les câbles, les bobines, les composants… En fait, lorsque l’on construit un haut-parleur dans le monde de l’industrie, il faut faire des compromis, lesquels aboutissement mécaniquement à une baisse de qualité du produit fini. Nous avons choisi d’en faire le moins possible et nous allons à fond dans cette direction. De toute façon, en décidant de produire en Suisse, nous ne pouvons pas être moins chers que d’autres. Alors, nous avons choisi d’être dans la qualité.»

PSI Audio aime ainsi tout avoir sous contrôle, tant l’addition de chaque détail mène à l’excellence du produit fini. Chaque haut-parleur, après avoir été monté à la main, est ensuite testé invididuellement dans une salle anéchoïque, complètement insonorisée, remplie de laine de verre.

Le Montreux Jazz dans leurs clients

Du matériel haut de gamme, destiné à la base uniquement aux professionnels, mais qui est désormais commercialisé pour les particuliers. «Nous avons plusieurs clients bien connus, comme par exemple le Montreux Jazz Festival, avec lequel nous avons conçu l’Heritage Lab, un lieu où l’on peut écouter toutes les archives du festival, mais aussi des diffuseurs radios et télévisions, ainsi que de nombreux conservatoires, mais chaque client est le bienvenu ici, aux Petits-Champs», précise ainsi Marc Chablaix.

Relec, une société fondée en 1977, mais qui est présente depuis 1988 à Yverdon, produit aujourd’hui environ mille haut-parleurs par année, lesquels coûtent entre 1000 et 4500 francs. Du haut de gamme, mais pas inabordable pour le commun des mortels. En 2014, la société aura continué son chemin dans un monde où l’esprit d’innovation et la recherche de la perfection sont des atouts indispensables. Son goût du travail bien fait et son souci du détail l’auront amené en Russie, dans le pays-roi du hockey sur glace et des sports d’hiver en général. Difficile d’imaginer plus belle consécration et symbole plus fort: en choisissant d’aller jusqu’au bout de sa démarche de qualité, de perdre du temps pour produire une pièce parfaite dans sa quête de perfection, PSI Audio a, dans un sens, l’esprit olympique.

Timothée Guillemin