Logo

Une page se tourne au Grand Hôtel

22 juillet 2020 | Edition N°2759

Yverdon-les-Bains – Christian Kramer prend sa retraite avant les grands travaux.

«Je n’allais pas partir au beau milieu des travaux. Alors je me suis dit que c’était le moment de prendre la retraite», explique Christian Kramer. Directeur du Grand Hôtel des Bains depuis près de trois ans, il tournera définitivement la page à la fin du mois. Sur une très belle carrière qui l’a conduit à diriger certains des plus grands hôtels du monde, notamment à Hong Kong.

à vrai dire, la retraite, Christian Kramer y a déjà goûté. Jusqu’au moment où, il y a trois ans chez des amis communs, il a rencontré Bernard Russi. Le patron du Groupe Boas, qui exploite le Grand Hôtel et le Centre Thermal d’Yverdon-les-Bains, était intéressé par l’expérience de Christian Kramer. Ce dernier avait en effet conduit de grands travaux de rénovation, notamment au Mövenpick de Lausanne-Ouchy, tout en assurant l’exploitation de l’établissement et de ses restaurants.

«Je savais à quoi je m’engageais, car ce genre de défi a été mon pain quotidien», explique Christian Kramer. Et l’offre de Bernard Russi l’a convaincu. Il a donc repris du service et participé à la programmation des travaux qui vont débuter dans quelques mois sur le site d’Yverdon-les-Bains.

Les études et la préparation de ce grand chantier ont pris plus de temps que prévu. Les mesures visant à lutter contre la pandémie ont encore prolongé les délais. Du coup, la question de la poursuite du mandat s’est posée.

Le bon moment

S’agissant de travaux qui vont durer un certain temps, Christian Kramer, en accord avec Bernard Russi, a jugé opportun de se retirer maintenant. Dans le cas contraire, il aurait dû rester jusqu’à l’achèvement du chantier. Ce dernier durera un peu plus que la normale, puisqu’il s’agira de maintenir le Grand Hôtel et le Centre thermal en exploitation.

Lorsqu’il évoque le jeune retraité, Bernard Russi est simplement élogieux: «Christian Kramer est un homme extrêmement classe et loyal. Un vrai patron qui aime travailler en équipe. C’est une très belle personne.»

La direction du Groupe Boas devrait communiquer d’ici peu l’identité du nouveau directeur. Une chose est certaine, Christian Kramer a beaucoup apprécié cette «prolongation» inattendue à Yverdon-les-Bains, qui lui a permis de compléter «sa collection d’hôtels», image Bernard Russi.

Une bonne période

Et si la crise résultant de la Covid-19 a violemment affecté la branche de l’hôtellerie-restauration, Christian Kramer tourne la page avec une prévision optimiste: «Avec les réservations que nous avons actuellement, on pourrait bien faire un meilleur mois d’août que l’an dernier!»

Il est vrai que l’on n’a jamais vu autant de touristes suisses alémaniques dans notre région. Non seulement parce qu’elle offre de nombreux atouts, mais aussi parce que les prix y sont plus abordables qu’ailleurs.

Les campings, mais aussi les hôtels et les structures intermédiaires, connaissent une bonne fréquentation après avoir touché le fond durant le printemps. Des bords du lac aux sommets du Jura, nos voisins d’outre-Sarine semblent découvrir, ou redécouvrir les bienfaits d’un tourisme doux et de proximité.

Si les conditions météorologiques restent ce qu’elles sont, les acteurs du tourisme régional sauveront leur saison.

Isidore Raposo