Logo

Une rixe fait deux blessés à la rue du Lac

10 août 2015

Yverdon-les-Bains – Une violente bagarre a opposé deux groupes de personnes de couleur samedi soir en plein centre-ville. Les causes du conflit sont à établir.

La personne blessée à l’arme blanche a été longuement soignée par les secouristes. © Raposo

La personne blessée à l’arme blanche a été longuement soignée par les secouristes.

Le centre-ville de la capitale du Nord vaudois a connu un début de soirée agité samedi dernier. En effet, pour des raisons que l’enquête devra établir, une violente bagarre a opposé deux groupes de personnes de couleur à la rue du Lac, à la hauteur du magasin Manor 1. A un moment donné, seuls deux hommes sont restés et se sont violemment affrontés. A l’arrivée des patrouilles de Police Nord vaudois, l’un saignait abondamment du visage -il a été immédiatement menotté-, alors que l’autre protagoniste gisait au sol dans une mare de sang, visiblement blessé dans la région de l’abdomen par une arme blanche.

Deux ambulances et le médecin du SMUR sont intervenus. La personne blessée à la tête a reçu des soins dans l’ambulance, dans laquelle l’homme est entré menotté, accompagné par les policiers.

La personne blessée à l’arme blanche a été longuement soignée par les secouristes. DR

La personne blessée à l’arme blanche a été longuement soignée par les secouristes.

Les sauveteurs ont passé plus de temps à la prise en charge de l’homme qui gisait au sol, et qui souffrait d’une hémorragie importante. Il a été transporté à l’Hôpital d’Yverdon-les-Bains. Selon le commissaire principal Pirrer, officier de service à la Police cantonale, ses jours ne sont pas en danger.

Les deux protagonistes sont âgés de 38 ans, respectivement 31 ans. L’un est domicilié dans le Nord vaudois et l’autre en Valais. A ce stade, ils sont maintenus en état d’arrestation sous l’autorité du procureur de service.

Quel mobile?

L’objet du conflit n’est pas déterminé et, selon l’officier de service de la Police cantonale, il serait prématuré de tirer un lien avec le deal de rue qui se pratique au centre-ville. «Nous n’avons pas encore pu interroger les protagonistes», commentait, dimanche matin, le commissaire principal Pirrer.

Alors que sauveteurs et policiers prenaient les premières mesures à la rue du Lac, les autres protagonistes poursuivaient la dispute, sans pour autant en venir aux mains, dans le secteur du Jardin japonais.

 

«Violence inouïe»

L’altercation est intervenue à un moment où toutes les terrasses des établissements publics situés à proximité étaient occupées. Un témoin explique: «Je n’ai pas compris ce qui se passait. Ils étaient plusieurs à se disputer, puis ne sont restés que les deux. La bagarre a été d’une violence extrême. Cela fait peur d’assister à un tel événement ici.»

Isidore Raposo