Logo

La Vallée gagne à l’expérience

2 octobre 2017 | Edition N°2092

Hockey – 1re ligue – Les Combiers ont difficilement disposé du néo-promu Yverdon (4-3), samedi dernier au Sentier, à l’occasion de la reprise du championnat.

Le Combier Marco Capriati met une pression d’enfer devant le but de Dylan Berutto. ©Champi

Le Combier Marco Capriati met une pression d’enfer devant le but de Dylan Berutto.

Le HC Vallée de Joux a bien lancé sa saison en remportant 4-3, dans la douleur, le derby du Nord vaudois face à son voisin et néo-promu, le HC Yverdon, samedi dernier au Sentier.

Pourtant, après les dix premières minutes, l’issue de la rencontre ne faisait aucun doute, tant les Combiers ont semblé maîtriser leur sujet. Zachary O’Donnell (3e) et Marco Capriati (9e) ont rapidement donné deux longueurs d’avance à leur équipe, contre une formation yverdonnoise qui a eu du mal à se mettre dans le rythme de sa nouvelle ligue, notamment à la relance. Mais un relâchement coupable en fin de première période -ponctué par deux pénalités mineures contre le HCVJ- a permis aux hommes de Jiri Rambousek de marquer à deux reprises par Dan Vidmer, puis Bryan Borgeaud, en l’espace de 45 secondes.

Le derby était totalement relancé et les débats se sont, dès lors, équilibrés, notamment au cours du tiers médian. Les Combiers ont finalement passé l’épaule à l’expérience, grâce au doublé de Jonathan Bossard (44e et 46e), en début de l’ultime période. La réduction du score, signée Benjamin Paillat, est intervenue trop tardivement (57e).

«Nous sommes rentrés dans la rencontre avec beaucoup d’intensité, ce qui a d’ailleurs surpris Yverdon, expliquait le héros de la soirée, Jonathan Bossard. Nous avons joué de manière intelligente en début de troisième période, en évitant les pénalités stupides. Nous avons ainsi pu faire la différence grâce à notre bon power-play (ndlr : deux buts inscrits). Mais nous aurions dû nous éviter cette fin de match tendue en concrétisant notre double supériorité numérique (ndlr : 5c3 pendant 32 secondes, à la 53e).»

Après une préparation en dents de scie, ce premier succès était important pour la Vallée. «Nous avons envoyé un message au reste de la ligue : nous voulons jouer les premiers rôles cette saison, annonçait le centre combier. Pour cela, nous devrons mieux jouer les contres et appliquer un forechecking intelligent.»

 

Du positif pour le HCY

 

Côté yverdonnois, cette défaite serrée a tout de même rassuré. «Nous n’avons de loin pas été ridicules et nous aurions même pu prétendre à la victoire si nous avions concrétisé nos occasions lors de nos temps forts du deuxième tiers, estimait Jonas Curty. Nous sommes confiants pour la suite et nous allons tenter de remporter notre première victoire dès demain, à domicile face à Monthey. Il est important de réaliser un bon début de championnat pour pallier tout creux possible, notamment lors de notre mois de novembre qui sera surchargé.»

En affichant la même efficacité en avantage numérique -le HCY a marqué ses trois buts en power-play-, Yverdon devrait rapidement faire des points. «Les situations spéciales sont le gros point positif de ce match, confirmait l’ailier droit. A l’inverse, nous allons devoir apprendre à mettre davantage de pucks sur le filet adverse et aller là où ça fait mal.» Ce qu’a su faire la Vallée samedi.

 

Vallée de Joux – Yverdon 4-3 (2-2 0-0 2-1)

 

Buts : 3e O’Donnell (Le Coultre) 1-0 ; 9e M. Capriati (Berney, Le Coultre/5c3) 2-0 ; 20e (19’13) Vidmer (Curty/5c3) 2-1 ; 20e (19’58) Borgeaud (Vioget/5c4) 2-2 ; 44e Bossard (5c4) 3-2 ; 46e Bossard (Berthoud) 4-2 ; 57e Paillat (Vidmer, Curty/5c4) 4-3.

HCVJ : T. Capriati ; M. Capriati, Betschart ; Wirz, Carlucci ; Converset, Bassetti ; Thuillard, Piazzini ; Le Coultre, O’Donnell, Berney ; Gigon, Bossard, Steinmann ; Berthoud, Cachin, Lièvre ; Dizerens, Meystre. Entraîneur : Beat Kindler.

Yverdon : Berutto ; Vazquez, Narbel ; Tinguely, Vidmer ; Descloux, Koch ; Rochat, Beutler, Curty ; Deschenaux, Vioget, von Allmen ; Borgeaud, Pippia, Paillat ; Pappalardo. Entraîneur : Jiri Rambousek.

Notes : Centre sportif, Le Sentier, 258 spectateurs. Arbitrage de Siméon Pilecki. 60E temps-mort HCY, qui joue dès lors sans gardien. Pénalités : 8×2’ + 1×10’ (Converset) + match (Converset) contre HCVJ ; 8×2’ contre Yverdon.

Chris Geiger