Logo

Vingt-cinq minutes de folie

6 juin 2017 | Edition N°2010

Football – Finales de 1re ligue – Yverdon Sport a renversé Soleure grâce à un début de match de rêve, samedi au Stade Municipal. Les hommes d’Anthony Braizat ont fait la moitié du chemin vers la promotion.

Matt Moussilou (à dr.) résiste au retour de la défense soleuroise et adresse une frappe imparable pour l’ouverture du score. ©Champi

Matt Moussilou (à dr.) résiste au retour de la défense soleuroise et adresse une frappe imparable pour l’ouverture du score.

La remontada à la sauce yverdonnoise n’a pris que 25 minutes. Le temps pour Yverdon Sport de frapper trois fois, samedi devant son public. Vainqueur 2-1 du match aller, Soleure n’a existé que grâce à un penalty bêtement concédé par les Nord-Vaudois en première mi-temps. Vainqueur 3-1 et, par conséquent, qualifié pour le tour décisif des finales, YS a montré être le légitime prétendant à la promotion de cette confrontation.

 

Le pari de Braizat réussi

 

Trois jours après la défaite initiale, l’entraîneur Anthony Braizat a fait le pari de l’attaque. Une audace récompensée par un festival offensif de ses hommes. Le quatuor offensif, composé de Khelifi et Eleouet sur les ailes, associés à Moussilou en pointe et Rushenguziminega en soutien, a fait des étincelles. Servi par Khelifi sur une longue ouverture, Moussilou a déclenché les hostilités à la 11e. Sa frappe rageuse en a dit long sur les intentions des Verts, (enfin) déchaînés devant un stade garni comme ce n’était plus arrivé depuis de longues années.

Eleouet a pris le relais. Ses dribbles ont donné le torticolis au latéral Du Buisson. Sous son impulsion, Yverdon a pris trois longueurs d’avance. Un écart qui aurait dû assurer une fin de rencontre tranquille à la formation de la Cité thermale, nettement supérieure.

Soleure a tout de même réagi après ces trois coups de buttoir. D’abord par Du Buisson, qui s’est retrouvé seul face à Brenet. Mais le gardien d’YS a remporté son duel (28e). Pourtant, deux minutes plus tard, à la suite d’un corner maladroitement concédé, Chappuis a commis l’irréparable dans les seize mètres. Un événement -Chatton a transformé le penalty- qui a redistribué les cartes. Relancés, les Alémaniques n’avaient besoin que d’un but -qu’ils auraient pu inscrire sur un malentendu- pour se qualifier.

La dernière heure de jeu a, par conséquent, été rude pour les nerfs. Bien que dominants, les Yverdonnois n’ont pas su se (re)mettre à l’abri, ne concrétisant pas plusieurs possibilités évidentes. Heureusement, le onze de Bidu Zaugg n’avait que trop peu d’arguments à faire valoir et ne s’est créé qu’une seule véritable occasion après le thé (60e Chatton, tir trop enlevé).

 

Tous les Romands passent

 

Yverdon Sport retrouvera Gossau, vainqueur 2-0 de Münsingen (0-1 à l’aller), au second tour des finales, dès demain en terre saint-galloise (20h), puis samedi au Stade Municipal (17h30).

L’autre duel opposera Stade-Lausanne- Ouchy, qui a éliminé Bellinzone (3-0, 4-5), à Lancy, bourreau de Lucerne II (1-0, 0-0).

 

«Un truc s’est passé avec le public»

 

Allan Eleouet. ©Champi

Allan Eleouet.

Intenable sur son aile droite, Allan Eleouet s’est fait l’auteur d’une passe décisive à Rushenguziminega et d’un superbe enchaînement contrôle de la poitrine – volée pour le 3-0. L’Yverdonnois, homme du match, était ravi à la fin des débats. «Un truc s’est passé aujourd’hui avec le public. On a senti les supporters nous pousser, nous soutenir comme jamais. Ça nous a vraiment fait plaisir.»

Le dribbleur fou louait également l’entrée en matière de son équipe. «On se devait de presser fort pour marquer rapidement, ce qu’on a parfaitement réussi. Il faisait très lourd, alors il a été difficile de garder la même intensité ensuite. Mais on s’est montrés solides en deuxième mi-temps. On a bien contenu Soleure, même si on a gâché quelques contres et que ça a été tendu jusqu’au bout. Les finales, c’est toujours comme ça. Ce d’autant plus que tout s’est joué à un goal.»

En bus à Gossau Yverdon Sport et Auberson Excursions organisent des cars de supporters pour le déplacement à Gossau, demain, à l’occasion du match aller du tour décisif des finales de promotion. Départ du Stade Municipal à 16h, match à 20h, tarif 25 francs par personne.

Pour les intéressés, s’annoncer au plus vite par email, à voyages@ bluewin.ch, ou par téléphone, au 079 590 14 43.

 

Yverdon Sport – Soleure 3-1 (3-1) – match aller : 1-2

 

Buts : 11e Moussilou 1-0 ; 21e Rushenguziminega 2-0 ; 25e Eleouet 3-0 ; 30e Chatton, pen. 3-1.

Yverdon : Brenet ; Reis, Rossé, Dia, Cazzaniga ; Chappuis, Gudit (75e Lusuena), Rushenguziminega ; Eleouet, Moussilou (81e Gauthier), Khelifi (68e Deschenaux). Entraîneur : Anthony Braizat.

Soleure : J. Grosjean ; Kohler, W. Grosjean, Anderegg (88e Asani), Du Buisson ; Nastoski (46e Bisevac), Fleury (72e Veronica); Schrittwieser, Stauffer, Hunziker ; Chatton. Entraîneur : Bidu Zaugg.

Notes : Stade Municipal, 1023 spectateurs. Arbitrage de Michael Brunner, qui avertit Dia (30e, antijeu), Fleury (41e, jeu dur), Stauffer (77e, jeu dur), Lusuena (79e, jeu dur), Schrittwieser (92e, jeu dur). Une poignée de supporters soleurois ont tenté de s’en prendre aux joueurs yverdonnois en entrant sur la pelouse lors des célébrations d’après-match. L’échauffourée s’est terminée après quelques secondes.

Enregistrer

Manuel Gremion