Logo

Un week-end placé sous le signe de l’Abbaye

11 juillet 2017 | Edition N°2035

Nord vaudois – De vendredi à hier, Orges, Arnex-sur-Orbe, Valeyres-sous-Rances et Ependes étaient en fête. Retour en images sur une tradition solidement ancrée dans le canton.

Evan Genoud a été couronné jeune Roi, samedi, sous les applaudissements de la foule, qui s’est déplacée en nombre dans les rues d’Ependes. ©Carole Alkabes

Evan Genoud a été couronné jeune Roi, samedi, sous les applaudissements de la foule, qui s’est déplacée en nombre dans les rues d’Ependes.

Le temps des Abbayes villageoises bat son plein. Après celle de Vuiteboeuf il y a quinze jours, c’était au tour des villages d’Orges, d’Arnex-sur-Orbe, de Valeyres-sous-Rances et d’Ependes de sortir étendards, canons et fanfares pour fêter une spécialité vaudoise classée au Patrimoine immatériel du canton, et bien ancrée dans la région.

Sous un soleil qui s’est montré généreux jusqu’à samedi soir et le couronnement des rois, les abbayes ont déplacé les foules, venues applaudir les rois fraîchement couronnés. Après la distribution des prix, un cortège, un banquet et un bal ont été organisés.

 

Abbaye de l’Union à Arnex-sur-Orbe

 

©Carole Alkabes

©Carole Alkabes

Comme à l’accoutumée, la traditionnelle fête bisannuelle de l’Abbaye de l’Union s’est tenue de samedi à hier. Les festivités ont débuté tôt samedi matin avec la traditionnelle diane. Après quoi les tireurs se sont mesurés. Au moment du très attendu couronnement des rois, Pierre Pitteloud (1er Roi), Danny Ayer (2e Roi) et Bernard Gauthey (3e Roi) ont marqué de leur empreinte la mouture 2017 de l’Abbaye de l’Union (photo ci-contre, de g. à dr.).

 

Arnex-sur-Orbe était encore en fête, hier, puisque l’Abbaye de l’Union a servi un apéritif en fin de matinée, avant qu’un banquet ne régale les papilles des convives. En fin de soirée, un bal a clôturé ces trois beaux jours de festivités.

Bain de soleil pour les rois, samedi soir à Arnex-sur-Orbe. ©Carole Alkabes

Bain de soleil pour les rois, samedi soir à Arnex-sur-Orbe.

L’étendard de l’Abbaye a flotté dans le ciel d’Arnex-sur-Orbe, samedi. ©Carole Alkabes

L’étendard de l’Abbaye a flotté dans le ciel d’Arnex-sur-Orbe, samedi.

 

L’Abbaye d’Orges, le respect des traditions

 

©Michel Duvoisin

©Michel Duvoisin

Si, dans les autres villages, l’Abbaye n’a débuté que vendredi, à Orges, la localité était en fête dès jeudi, avec le tir des jeunes. Vendredi, la fête a pris un accent suisse-allemand, avec la venue du groupe Chälly Buebe, qui n’a pas manqué de soulever les foules.

Les choses sérieuses ont débuté samedi matin, avec le tir d’Abbaye, suivi du couronnement des rois. Une cérémonie durant laquelle Philippe Tschannen a été couronné Grand Roi par sa demoiselle d’honneur, Coralie Pidoux (photo ci-contre, au premier plan).

Dans la soirée, le banquet a été servi au Battoir avant que, plus tard et jusqu’au bout de la nuit, le bal clôture les festivités.

 

Abbaye des Carabiniers de Valeyres-sous-Rances

 

©Roger Juillerat

©Roger Juillerat

L’Abbaye de Valeyres-sous-Rances a tenu toutes ses promesses avec des tirs disputés, qui ont couronné Michaël Troyon, Grand Roi avec 454 points (en tête du cortège, sur la photo ci-contre). Il a devancé Michel Petermann, Heinz Schürch et Karim Vidmer. A la cible «Âge du Comité», c’est Arthur Jaton qui s’est imposé, alors que Roger Pichonnaz l’a emporté à celle dite de la «Distinction». Les enfants se sont aussi mesurés, la couronne de Reine revenant à Thérèse Bornand et celle de Roi à Arnaud Nicklaus. 106 cartes de fête ont été distribuées et 2777 cartouches tirées. La fête a connu un grand succès avec ses cortèges et parades, animées par la fanfare L’Espérance de Vaulion.

Pas de danse après le couronnement des rois, à Valeyres-sous-Rances. ©Roger Juillerat

Pas de danse après le couronnement des rois, à Valeyres-sous-Rances.

 

L’Abbaye d’Ependes, une tradition depuis 1848

 

©Carole Alkabes

©Carole Alkabes

Depuis 169 ans, et tous les trois ans, l’Abbaye rythme le calendrier du village d’Ependes. Cette année encore, la magie a opéré. Durant trois jours, les sociétés locales du village ont été à pied-d’oeuvre, jouant un rôle majeur dans la mise sur pied et le bon déroulement de la manifestation. Comme il est de coutume, les plus fines gâchettes d’Ependes se sont mesurées au tir, samedi. Une épreuve après laquelle Evan Genoud (jeune Roi), Cédric Grin (Roi, société de tir), Christophe Pahud (2e Roi, coup centré), Philippe Glauser (1er Roi, coup centré) et Eric Glauser (1er Roi) ont tiré leur épingle du jeu (photo ci-contre, de g. à dr.). Samedi soir, l’orchestre «Rudi Oberkrainer’s Trio» a assuré l’ambiance.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Simon Gabioud