Logo
YS assure son maintien avant la trêve, grâce encore une fois à Koro Koné
Koro Kone a ouvert le score peu avant la pause. © Gabriel Lado

YS assure son maintien avant la trêve, grâce encore une fois à Koro Koné

17 décembre 2021

Yverdon Sport peine toujours autant à maîtriser deux mi-temps, mais ce vendredi soir n’était pas un soir à se plaindre, plutôt un soir à célébrer un maintien déjà acquis à mi-parcours, ce qui est une performance remarquable pour un néo-promu qui comptait, faut-il le rappeler, zéro point après trois matches. YS en compte désormais 25, soit… 19 de plus que le SC Kriens, vaincu 2-0 ce vendredi au stade municipal dans une jolie ambiance malgré le froid perçant du Nord vaudois.

Pour se réchauffer un peu, et entrer dans l’ambiance, des dizaines de supporters s’étaient donné rendez-vous dans un bar du centre-ville en début d’après-midi, d’où ils ont lancé quelques chants, bu pas mal de bières, et organisé le… cortège qui les a amenés au stade! Sur place, ce nouveau groupe de supporters, qui s’appelle officiellement le Kop14, a fait entendre sa voix, de concert avec la Section Lac et les Verts Play, tout en offrant un spectacle pyrotechnique de bon aloi, même si la SFL et ses règles désuètes verront sans doute la chose d’un autre oeil à l’heure d’envoyer une facture à YS. Bref.

Voilà donc YS assuré de jouer la saison 2022-23 en Challenge League, ce qui est le principal enseignement de la soirée et surtout une excellente nouvelle pour la planification du printemps et la gestion des fins de contrats des joueurs actuels et futurs transferts. Plus question d’hésiter ou de tergiverser, en ne sachant pas dans quelle ligue YS jouera une fois l’été terminé. A moins, bien sûr, que cette ligue si serrée permette à Uli Forte et à ses joueurs de rêver à la Super League…

On n’en est pas là, de loin pas même, mais ce sixième succès de suite à domicile fait énormément de bien à YS et lui permet de passer l’hiver complètement détaché de tout souci de relégation, ce qui est déjà énorme.

Cette victoire a été acquise grâce à une première mi-temps très aboutie, conclue par un but tout en finesse de Koro Koné, auteur à cette occasion de son dixième but de la saison, ce qui fait de lui le co-meilleur buteur de Challenge League ce soir, à égalité avec Roman Buess (Winterthour).

La victoire a été confirmée par un très joli tir vicieux de Mischa Eberhard à la 80e, alors qu’YS avait clairement baissé de pied en deuxième période, se mettant même en danger à une ou deux occasions.

A noter, c’est important, que Kevin Martin a réussi un blanchissage pour sa première titularisation de la saison. Le gardien de la promotion en Challenge League, la saison dernière, a répondu présent. Mirko Salvi ayant écopé de deux matches de suspension, il est acquis, sauf départ au mercato d’hiver, que Martin sera dans les buts pour le premier match de l’année 2022, à savoir la réception du FC Stade-Lausanne-Ouchy. La suite appartient à Uli Forte, mais une chose est sûre: Kevin Martin a prouvé ce soir, sans avoir d’arrêt compliqué à effectuer, qu’il était toujours là, prêt au combat.

Place désormais aux vacances pour YS, avant la reprise de début janvier pour un deuxième tour qui s’annonce passionnant et où le capitaine William Le Pogam et ses coéquipiers, débarrassés de toute pression, n’auront qu’à regarder vers le haut.

 

Yverdon Sport FC – SC Kriens 2-0 (1-0)

Buts 45e Koné 1-0; 80e Eberhard 2-0.

YS Martin; Malula, Hajrovic, Gétaz; Blum (73e Jaquenoud), Silva, Lusuena (58e Eberhard), Le Pogam; Fargues (77e Kabacalman); Koné (73e Eleouet), Beleck (58e Vladi).

Entraîneur: Uli Forte.

Kriens Brügger; Bollati (46e Harambasic), Isufi, Goelzer, Busset (40e Sukacev); Lang, Yesilcayir (72e Sessolo), Mistrafovic (58e Bürgisser), Balaruban; Aliu, Avdijaj (72e Marleku).

Entraîneur: René van Eck.

Notes Stade municipal, 715 spectateurs. Arbitrage de Luca Piccolo, qui avertit Lusuena (9e, jeu dur), Aliu (27e, jeu dur), Yesilcayir (29e, jeu dur), Malula (47e, jeu dur), Martin (55e, antijeu) et Hajrovic (56e, jeu dur).

Tim Guillemin