Logo
YS dynamite Köniz et se remet en confiance
Hugo Fargues, fournisseur officiel de caviar. Photo. Champi.

YS dynamite Köniz et se remet en confiance

7 octobre 2020

Il était définitivement trop tôt pour s’inquiéter. Après deux matches nuls à Nyon et face à Brühl, YS s’est remis en confiance de très belle manière en explosant Köniz (7-1) mercredi soir au Stade municipal. L’équipe de Jean-Michel Aeby, emmenée par un Allan Eleouet éblouissant et décisif avant et après la pause, s’installe plus que jamais en tête de la Promotion League. Le derby face à Bavois, samedi, peut être préparé dans la sérénité.

YS a imposé sa loi d’entrée, en montrant au FC Köniz qu’il entendait passer 90 minutes dans sa moitié de terrain, ce qui a été le cas. Les Bernois n’avaient de toute façon ni l’envie, ni les moyens, d’aller chercher Yverdon Sport haut et tous les spectateurs présents au Stade municipal en ce mercredi ont vite compris que Köniz n’allait se montrer dangereux qu’en contre, voire éventuellement sur balle arrêtée… mais encore fallait-il en obtenir près de la surface de Kevin Martin. Yverdon s’est montré dès la première minute souverain et dominateur dans le jeu, faisant parler la classe de ses individualités, toutes largement supérieures à leur opposant direct.

Le 1-0 est ainsi tombé logiquement dès la 10e, Axel Danner reprenant joliment un corner de Hugo Fargues. Köniz se retrouvait déjà mené au score et avait déjà perdu tout espoir de ramener un point à la 17e lorsque Sergio Cortelezzi coupait victorieusement au premier poteau un centre parfait de William Le Pogam. Le latéral gauche a prouvé, une fois de plus, son impeccable qualité de centre, laquelle constitue désormais une vraie arme pour YS.

Köniz n’a ainsi quasiment pas existé dans cette première période, ne se montrant dangereux que par de timides séquences ou en raison de prises de risques largement évitables de la part des défenseurs yverdonnois, en particulier Sébastien Le Neün, étonnamment gourmand sur une tentative de dribble plein axe et une transversale complètement ratée, également dans l’axe.

Allan Eleouet éblouissant

Mis à part ces péripéties, YS, privé de son leader défensif Mustafa Sejmenovic (touché aux adducteurs, le capitaine espère faire son retour face à Bavois samedi), restait serein et marquait le 3-0 grâce à une échappée d’Allan Eleouet côté droit, conclue par un petit ballon subtil au premier poteau (40e).

Du très bon travail de la part de l’ailier droit, qui s’est également illustré après la pause en partant de son camp, en éliminant deux adversaires dans son style si caractéristique et en délivrant une merveille de centre pour Sergio Cortelezzi, auteur du 4-0 à bout portant (47e). Du Allan Eleouet comme on l’aime, trois jours après un match assez quelconque face à Brühl. L’ailier yverdonnois a été tout simplement excellent ce mercredi, en plus d’être décisif.

Menant de quatre longueurs face à un adversaire inoffensif, YS a pu commencer à préparer le derby face à Bavois (samedi à 17h30) en économisant ses forces. Sergio Cortelezzi (10 buts cette saison, meilleur artificier de Promotion League) est ainsi sorti à la 54e, tout comme Nehemie Lusuena.

Gentian Bunjaku, entré pour “SC23”, n’a pas eu la même réussite que l’Uruguayen au début, manquant ses deux premières occasions (tir au dessus et tir à ras de terre sauvé par le gardien). Mais “Gentimania”, son surnom officiel, a inscrit le 5-0 d’une lourde frappe à la 67e, puis le 6-0 en gagnant son face à face de la 71e, faisant complètement oublier ses deux ratés initiaux. Deux buts pour Cortelezzi, deux pour Bunjaku, les avant-centre d’YS ont cartonné ce mercredi soir. Les deux ensemble, ils totalisent 15 buts, soit un meilleur total que tout l’effectif de 10 des 16 équipes de Promotion League!

Voilà donc un Yverdon Sport à nouveau impressionnant offensivement et solide défensivement (malgré un but bernois en fin de match qui a ulcéré Jean-Michel Aeby), même si la qualité de l’adversaire, ce FC Köniz d’un niveau inquiétant, doit faire relativiser un peu ce très large succès, accentué encore par le 7-1 de Sébastien Le Neün à la dernière minute. Reste qu’avec sept victoires, deux nuls et aucune défaite, le message après neuf matches est clair: le favori de Promotion League est là, et bien là.

Yverdon Sport – FC Köniz 7-1 (3-0)

Buts 10e Danner 1-0, 17e Cortelezzi 2-0, 40e Eleouet 3-0, 47e Cortelezzi 4-0, 67e Bunjaku 5-0, 71e Bunjaku 6-0, 87e Kasai 6-1, 90e Le Neün 7-1.

YS Martin; Danner, Le Neün, De Pierro, Le Pogam; Kabacalman (70e Alic), Lusuena (54e Tokam); Eleouet (70e Morelli), Fargues, Mobulu (65e Zeneli); Cortelezzi (54e Bunjaku).

Entraîneur Jean-Michel Aeby

Köniz Kilchhofer; Stauffiger, Dzeljadini, Rizzo, Sadiki, Wyss; Acosta (77e Andrejevic), Naili (84e Bühler), Budakova (65e Gerber); Lokaj (65e Kasai), Bahlouli (70e Mejdi).

Entraîneur Silvan Rudolf

Notes Stade municipal. Arbitrage de Simon Rosset, qui avertit Stauffiger (59e, jeu dur).

Tim Guillemin