Logo

YS égare deux points contre le LS

10 août 2009

Au terme d’un derby très viril, les équipes des deux plus grandes villes du canton se sont séparées sur un match nul. Les Nord-Vaudois peuvent nourrir des regrets après avoir évolué vingt minutes à onze contre dix.

Manuel Bühler aurait pu ouvrir la marque dès la 8e minute, mais Anthony Favre s’en est bien sorti.

Manuel Bühler aurait pu ouvrir la marque dès la 8e minute, mais Anthony Favre s’en est bien sorti.

Le football est parfois injuste. Une nouvelle fois, contre le LS, Manuel Bühler a été le principal animateur du jeu d’YS. A la récupération, à la distribution, à la finition, il a beaucoup donné. Presque toutes les occasions franches des hôtes sont parties de ses pieds et, s’il en était un sur le terrain qui méritait de donner la victoire à son équipe, c’était bien lui. Mais voilà. A la 90e minute de jeu, alors que le demi offensif venait de mettre Hicham Bouamri sur orbite de telle manière que la défense lausannoise n’avait pu l’arrêter qu’irrégulièrement, le sort, aidé du portier Anthony Favre, a décidé que, cette fois, Manuel Bühler ne délivrerait pas les siens en inscrivant, sur penalty, son quatrième but de la saison en trois parties. 1-1, score final d’un derby vaudois qui a tenu ses promesses.

Un peu moins de deux heures avant cet épilogue regrettable pour les Nord-Vaudois, c’est un match très agréable qui débutait. Visiblement décidés à offrir un spectacle de qualité aux 2120 spectateurs qui étaient au rendez-vous, les 22 acteurs ont commencé la partie tournés vers l’offensive. Dès la 8e minute, profitant d’une ouverture millimétrée de Sébastien Meoli, Manuel Bühler aurait pu ouvrir la marque, mais Anthony Favre s’est interposé.

Egalité parfaite

Par la suite, les deux formations se sont partagé les occasions, les plus franches revenant aux hôtes, jusqu’à ce que Guillaume Katz puisse ouvrir la marque à la 27e, contre le cours de la partie. Alors, le jeu, rapide et enlevé jusque-là, a viré viril. Apothéose: à la 41e, un choc tête contre tête entre l’ancien Yverdonnois Bertrand Ndzomo et Pascal Oppliger. Si le premier s’en est relevé, le second, tête ouverte, a dû céder sa place. Un but encaissé, un joueur-clé au vestiaire: YS n’en menait pas large. Mais l’égalité allait être rétablie, Sébastien Meoli inscrivant l’égalisation et Bertrand Ndzomo étant expulsé, quelques minutes plus tard, pour un deuxième avertissement.
«Alors, nous avons trop compliqué notre jeu, estimait Mustafa Sejmenovic au terme de la partie. Nous aurions dû davantage faire tourner le ballon.» L’issue est déjà connue: les locaux n’ont pas réussi, malgré de nombreuses possibilités, à tromper une nouvelle fois la vigilance lausannoise. «C’est vraiment dommage, nous avions tout pour bien faire», continue le défenseur central. Contre Lausanne, il sait que son équipe n’a pas gagné un point. Elle en a perdu deux.

Yverdon – Lausanne 1-1 (0-1)
Buts: 27e Katz 0-1; 57e Meoli 1-1.
Yverdon: Leutwiler; Gerber, Sejmenovic, Meoli, Büchel; Oppliger (41e Manière), Suljevic (58e Laugeois), Zari; Gourmi (64e Bouamri), Bühler; Edo. Entraîneur: Vittorio Bevilacqua.
Lausanne: Favre; Katz, Buntschu (46e Geiser), Sonnerat, Bilibani; Rey, Ndzomo, Marazzi; Carrupt (68e Boughanem), Pimenta; Hélin (58e Madou). Entraîneur: John Dragani.
Notes: Stade Municipal, 2120 spectateurs. Arbitrage de Ludovic Gremaud, qui avertit Ndzomo (29e, jeu dur), Marazzi (56e, jeu dur), Katz (89e, jeu dur) et expulse Ndzomo (71e, deuxième avertissement). 90e: Bühler rate un penalty.
Lionel Pittet