Logo

Yverdon aura finalement quinze candidats

26 janvier 2011

Le MCVD ayant renoncé à présenter, comme il l’avait pourtant annoncé, un deuxième candidat, la course à la Municipalité d’Yverdon verra s’affronter quinze prétendants.

Hélène Grand (Solidarité & Ecologie), Jean-David Chapuis (UDF), Georgette Romon (UDF), Pierre Cherbuin (Verts’libéraux) et Roger Gygax (MCVD), très attentifs juste avant le tirage au sort de l’ordre des listes.

Hélène Grand (Solidarité & Ecologie), Jean-David Chapuis (UDF), Georgette Romon (UDF), Pierre Cherbuin (Verts’libéraux) et Roger Gygax (MCVD), très attentifs juste avant le tirage au sort de l’ordre des listes.

«C’est normal, ils ont le Seigneur avec eux!» Hélène Grand (Solidarité & Ecologie) a trouvé le mot juste avant-hier, juste après 14h, au moment de constater que la liste UDF était sortie en premier lors du tirage au sort de l’ordre des listes à la Municipalité d’Yverdon. Si tant l’UDF que Solidarité & Ecologie ne partent pas favoris dans la course au scrutin, leurs chances existent bel et bien dans une course à la Municipalité regroupant pas moins de quinze candidats. Ballottage général en vue, même pour les ténors habituels, lesquels devraient alors connaître l’incertitude liée à un deuxième tour et à ses alliances, d’ores et déjà déclarées ou simplement pressenties, voire inavouées?

Une chose est sûre: alors que les petites communes du district clament leur difficulté à trouver des candidats, Yverdon n’a pas ce problème, tant le poste de conseiller municipal attire les convoitises. Si Paul-Arthur Treyvaud (PLR) a décidé de passer la main, et sera donc le seul municipal à ne pas se représenter, les autres sortants espèrent tous être réélus et, si possible, facilement, afin d’asseoir encore un peu plus leur légitimité. Derrière, la résistance s’organise, en ordre dispersé. Si le MCVD, pour sa première, présente Roland Villard, le parti de droite a finalement renoncé à présenter une deuxième candidature, qui aurait sans doute été celle de Fabien Richard. La dernière incertitude a donc été levée, avant-hier peu avant midi.

Alea jacta est, les dés sont jetés, avait dit un grand homme, lequel n’avait, lui, pas eu besoin de passer par les urnes pour devenir empereur de Rome.

Des élections sur deux mois

Si le dépôt des listes a eu lieu lundi, le premier tour de l’élection à la Municipalité et au Conseil communal aura lieu le dimanche 13 mars. Les deuxièmes tours éventuels auront lieu le dimanche 3 avril. Les syndics des communes à conseil général seront quant à eux choisis le 13 mars, que ce soit en un ou deux tours. Les syndics des communes à conseil communal seront quant à eux choisis les dimanche 15 mai et 5 juin (premier et deuxième tour).

Tous les candidats à la Municipalité d’Yverdon

Les candidats sont donc au nombre de quinze, pour repourvoir les sept sièges de la Municipalité d’Yverdon. Le PLR présente une liste à quatre noms (les deux sortants, Gloria Capt et Eric Gentizon), avec l’espoir de reconquérir la majorité, perdue avec l’élection de Jean-Claude Ruchet (PS). Le Parti socialiste, justement, joue la carte de la stabilité, en présentant Jean-Claude Ruchet, Nathalie Saugy et le syndic Daniel von Siebenthal, lequel a déjà, très logiquement, annoncé son intention de se représenter à la syndicature, si bien sûr il était élu à la Municipalité. Les Verts lancent Marianne Savary, députée au Grand Conseil, en plus du sortant Cédric Pillonel, dans l’espoir de proposer une majorité à cinq à la Municipalité. La candidature de Thomas Jenni (Solidarité & Ecologie) renforce, elle, la visibilité des candidats de gauche. Et qui sait? La vie politique est faite de surprises…

Maximilien Bernhard et Jérôme Wulliamoz défendent les couleurs de l’UDF, avec de réelles chances d’élection. L’UDC lance Alain Willommet, tandis que le MCVD présente Roland Villard. Daniel Bercher se lance, lui, en indépendant, après avoir quitté l’UDC.

Timothée Guillemin