Logo

Yverdon déroule au deuxième tiers

19 décembre 2016 | Edition N°1895

Hockey – 2e ligue – Bien que privés de quatre titulaires, les hommes de Jiri Rambousek n’ont pas tremblé à Tramelan et ont disputé vingt minutes de rêve, pour ensuite assurer facilement leur acquis.

Auteur d’un doublé, Grégory Smith a été l’un des grands artisans du succès de la formation yverdonnoise. ©Champi-a

Auteur d’un doublé, Grégory Smith a été l’un des grands artisans du succès de la formation yverdonnoise.

Contre une équipe de Tramelan qui traverse une bien mauvaise passe et se bat pour éviter la place de lanterne rouge, le HC Yverdon a disputé un très bon match, samedi, à l’exception d’un premier tiers où la machine avait des engrenages qui n’étaient pas encore bien huilés. En cause, sans doute, un remaniement en profondeur des lignes, consécutif à l’absence de quatre titulaires, dont les défenseurs Tekel et Bertschy, ainsi que l’attaquant Deschenaux, le premier entraînant une équipe des jeunes du club, les deux autres ayant été laissé au repos pour être alignés avec les juniors.

Werro, excellent samedi, a été le premier à donner le coup de semonce (11e). Le moteur a ensuite parfaitement carburé, au moment où von Allmen a donné l’avantage aux siens (23e), avant que Smith -par deux fois- et enfin Curty ne marquent en trois minutes. Une période parachevée par un tir puissant et fantastique de l’entraîneur Jiri Rambousek (39e), qui a une nouvelle fois rechaussé les patins en raison des absences. Pas de doute, le HC Yverdon venait de disputer un de ses plus beaux tiers-temps de la saison avec ces cinq réussites, conclues à la suite de combinaisons impeccables et d’une vitesse d’exécution démontrant que, lorsque l’équipe est en pleine confiance, elle est irrésistible.

Un 3e tiers tout en contrôle

«C’est vrai que tout n’a pas été facile en première période, mais ce sont surtout nos adversaires qui ont bien joué, soulignait Jiri Rambousek à l’issue de la rencontre. Après, nous avons su trouver la formule pour aller de l’avant et profiter de nos supériorités numériques. Et, enfin, préserver notre acquis au troisième tiers.» A noter également une autre bonne nouvelle pour le Tchèque : «Les défenseurs Luciak et Pizzirusso, longtemps blessés, ont pu reprendre l’entraînement et on pourra bientôt compter à nouveau sur eux.» Des retours qui feront du bien, car le HCY a vraiment toutes ses chances, cette saison, d’accrocher une place de finaliste de groupe et même de rêver d’aller plus loin…

Smith, de retour après avoir manqué trois matches pour des raisons professionnelles, a trouvé deux fois le chemin des filets : «Je suis content, mais c’est avant tout l’équipe qui était bien soudée et notre jeu collectif qui a payé. Cette fois, on a concrétisé la plupart de nos occasions et le score aurait pu être encore plus élevé si on avait récidivé en fin de match, lorsque nous avions surtout décidé de maintenir notre avance».

A noter que la prochaine rencontre du HCY aura lieu mercredi, à domicile, face à Sensee (20h45).

Tramelan – Yverdon 2-6 (1-1 0-5 1-0)

Buts : 11e Werro (Pappalardo, Smith) 0-1 ; 14e Kocher 1-1 ; 23e von Allmen (Curty, Joliat/5c4) 1-2 ; 30e Smith (Werro/5c4) 1-3 ; 32e Curty (Vioget, von Allmen/5c4) 1-4 ; 33e Smith (Pappalardo/5c4) 1-5 ; 39e Rambousek (Köppli) 1-6 ; 42e Vuilleumier 2-6.

Tramelan : Weiss ; Gerber, Boillat ; Burri, Salvisberg ; Graber, K. Vallat ; Kohler, Cattin, J. Vallat ; Kocher, Augsburger, Steiner ; Estevez, T. Hostettmann, Vuilleumier ; Jeanrenaud. Entraîneur : Jacquers Hostettmann.

Yverdon : Berutto ; Tinguely, Koch ; Rambousek, Narbel ; Vasquez ; Paillat, Vioget, Walther ; Von Allmen, Joliat, Curty ; Werro, Smith, Pappalardo ; Köppli. Entraîneur-joueur : Jiri Rambousek, coaching assuré par Laurent Robiolo.

Notes : Auguste Reymond Arena, 355 spectateurs. Arbitrage de Valentin Meusy. Pénalités : 9×2’ contre Tramelan ; 5×2’ contre Yverdon, qui joue sans Pippia, Luciak et Pizzirusso (blessés), Tekel, Deschenaux et Bertschy (repos).